Test de la PLAYBULB candle, la bougie connectée

La PLAYBULB candle de MiPow est arrivée à la rédaction et je me suis fait un plaisir de la tester pour vous.  Laissez vos allumettes dans le tiroir et sortez votre smartphone, la PLAYBULB candle n’a pas besoin d’une flamme pour briller.

La boite de la PLAYBULB candle est agréable au toucher. La boite de la bougie comprend donc, la bougie, un guide de démarrage rapide et les puces de parfum, le tout rangé sous la bougie dans un petit tiroir.

IMG_2485

PLAYBULB candle

Bel objet de belle de forme. La bougie est assez sobre et peut se fondre dans n’importe quel intérieur. Le bouton ON/OFF est à l’intérieur et n’est pas très facile d’accès. Même remarque pour le couvercle de la puce parfum. On peut voir sur la photo ci-dessous l’emplacement pour le parfum avec la pastille verte.

PLAYBULB candle

L’application pour la contrôler est compatible à partir d’Android 4.3 mais aussi d’iOS 7. Elle est plutôt simpliste et ne présente pas de dysfonctionnement lors de l’utilisation. La bougie se connecte en Bluetooth au smartphone et la connexion est assez rapide. Elle est précédée d’un petit tutoriel assez rapide. Elle est ni belle ni affreuse, rien de très original, mais elle a été plutôt mal traduite en français et certaines parties sont encore en anglais.

logo  PLAYBULB X PLAYBULB X
MIPOW
Gratuit   
Avis : 3,4/5
Play Store Amazon

La bougie est d’une simplicité d’utilisation remarquable. Elle se connecte automatiquement au smartphone.

Faire varier et changer les couleurs de la bougie est un jeu d’enfant grâce au cercle chromatique ou en sélectionnant des couleurs prédéfinies (rouge, vert, bleu et blanc). L’application propose aussi 5 effets différents : clignotements, battements cardiaques, arc-en-ciel, arc-en-ciel fondu et l’effet bougie normale avec la possibilité de varier la vitesse. Sans oublier l’option “agiter” qui, lorsque vous secouez votre téléphone, change la couleur de la bougie.

L’application propose également de programmer un réveil ou la mise en veille de la bougie, mais malheureusement il faut tout reprogrammer chaque jour. La musique une fois programmée pour votre réveil grâce à votre bibliothèque musicale, se met en route le matin, mais elle ne sort pas de la bougie, elle sort de votre téléphone ! En revanche, pour le réveil ou la mise en veille, on peut choisir une variation de lumière. C’est-à-dire que l’on va pouvoir choisir si l’on désire que la lumière s’allume ou s’éteigne d’un seul coup, ou si l’on préfère que ce soit progressif.

Sinon, pour l’éteindre vous avez aussi le choix entre deux autres possiblités que le bouton ON/OFF. La bougie étant équipé d’un petit microphone, vous pouvez soit souffler dessus comme une vraie bougie, soit taper la paume de votre main sur le haut de la bougie. Re-souffler ou re-taper permet de la rallumer.

En revanche, la puce parfumée à la lavande à glisser à l’intérieur n’apporte rien et surtout ne sent pas du tout la lavande…

Si vous avez plusieurs bougies dans une même pièce, vous pouvez les grouper, et leur donner des noms différents via l’application.

PLAYBULB candle

En conclusion, la PLAYBULB candle est une bougie connectée qui ferait une très bonne petite lampe de chevet pour une ambiance tamisée ou alors une veilleuse pour les enfants en bas âge. L’application reste à améliorer et surtout les traductions du manuel. La bougie fonctionne avec des piles, ce qui semble assez has-been et marque la séparation entre un objet réellement high-tech et un objet connecté proche d’un jouet ou d’une babiole. Mais ceci dit, ça reste un cadeau sympathique, un petit gadget amusant qui ne prend pas de place et à un bon rapport qualité/prix. Vous pouvez l’acheter à 25,99€ sur MobileFun.

, Test de la PLAYBULB candle, la bougie connectée
Livio Didier

Né en 1998 à Sanary, Livio Didier quitte rarement sa terre natale. Entre mer et collines, c’est via le net qu’il donne à ses activités une dimension internationale. En parallèle de sa scolarité, il développe la création de sites, d’applications et de jeux. Il n’a que 14 ans lorsqu’il signe un premier contrat de conception de site. Soucieux de démocratiser la culture, il étend sa première société Livio Informatique au domaine de la diffusion radiophonique par le web et inaugure en 2013 Radio Livio. Un an plus tard, il ouvre sa maison d’édition Livio Éditions, ayant pour mot d’ordre de favoriser l’accès au plus grand nombre. Ces trois activités conjuguées lui permettent aujourd’hui de diffuser des émissions musicales et culturelles, de proposer à moindre frais des ouvrages de qualité, de promouvoir des auteurs et même des musiciens. On ne compte plus les idées que Livio développe et les projets qu’il réalise avec l’enthousiasme tranquille qui le caractérise. Philanthrope, engagé, et sensible à tout ce qui touche le quotidien, nul doute que Livio Didier suive un parcours qui n’a pas fini de nous étonner.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.