Un data center flottant pour Google ?

Google comme Apple cherche à soigner leur image en prenant en compte au maximum les contraintes écologiques, en communiquant sur leurs opérations de limitations des dépenses énergétiques.

Dans ce domaine, la firme de Mountain View pourrait réaliser un coup d’éclat en installant un data center sur la baie de San-Francisco. L’eau permettant de refroidir les serveurs à moindre coût et les générateurs d’électricité se serviraient du courant naturel pour fonctionner.

san fransisco

L’édifice ne devrait faire que quelques étages de haut, pour 80 mètres de long. Mais les observateurs se posent encore des questions sur la viabilité d’un tel projet. Quid des catastrophes naturelles, spécialement dans une région où le risque sismique est si important (cf : faille de San Andreas) ?

Google n’a absolument pas confirmé la nouvelle, mais les indices sont nombreuses selon CNET : « même si Google n’a pas confirmé le chantier sur l’île de Treasure Island (…), il y a de multiples preuves que le groupe est derrière ce qui se passe dans le Hangar 3 et sur la barge accostée au sud-est de l’île. »

Une affaire à suivre.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.