Les VPN et le HTTPS ne sont pas des obstacles pour la NSA

Chers lecteurs, si vous pensiez qu’il était possible de garder votre anonymat en utilisant un VPN, sachez qu’il n’en est rien. En effet des nouveaux documents issus de Snowden, indique que les VPN tout comme le HTTPS ne sont en rien un obstacle pour la NSA.

Selon les rapports, les connexions en HTTPS tout comme l’utilisation de VPN, sont quelque peu inutiles puisque l’agence de sécurité américaine peut intercepter toutes les données !
D’ailleurs, les documents révèlent que la NSA avait planifié un système capable de surveiller quelque 20 000 VPN par heure. Elle a aussi réussi à contourner complètement le système de transmission « HTTPS » (qui est utilisé pour sécuriser les connexions entre les sites web et les navigateurs et qui est censé assuré la confidentialité comme l’intégrité des données). Ainsi, fin 2012, l’agence nationale de sécurité se disait capable d’intercepter près de 10 millions de connexions HTTPS par jour.
Le réseau TOR qui rend anonyme les échanges et les connexions a en revanche posé plus de soucis à la NSA et l’utilisation du logiciel devrait encore permettre de garantir une certaine confidentialité. Attention cependant des experts ont exprimés leur inquiétude quant à l’éventuelle capacité de la NSA à infiltrer TOR comme de son habilité à décrypter l’algorithme de chiffrement « AES ».

NSA-VPN

Les documents qui viennent d’être révélés et qui font état de ces faits sont vieux de deux ans, et nous n’avons aucun doute que depuis la NSA à beaucoup évoluer tout comme ces méthodes ont progressé.

1 comment on “Les VPN et le HTTPS ne sont pas des obstacles pour la NSA”

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.