Les apps freemium exigent + de RAM, + d’énergie et + de data !

Les applications gratuites, avec des publicités intégrées, sont majoritaires sur les magasins d’applications. Pourtant, selon une étude de chercheurs de l’Université de Caroline du Sud, ces dernières sont particulièrement néfastes par rapport aux applications payantes.

Comme le démontre clairement cette étude, les applications sur le principe du freemium demandent 16 % d’énergie en plus, 22 % de mémoire supplémentaire et elles consomment 79 % de données en supplément.

Applis gratuites et la batterie

Si vous utilisez régulièrement des applications avec leur version gratuite, intégrant de la réclame, vous devriez peut-être penser à opter pour la version payante (si elle existe), afin d’économiser une autonomie précieuse.

Publicité

Selon les chercheurs, il est possible de récupérer de « 2 à 3 heures par jour au maximum » en arrêtant d’utiliser ces applications trop exigeantes.

Publicité

1 comment on “Les apps freemium exigent + de RAM, + d’énergie et + de data !”

  1. Logique j’ai envie de dire
    Vu qu’il il y a de la pub qui tourne non stop sa use le data et donc sa sollicite bcp plus la batterie

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité