Google penserait à se séparer des robots de Boston Dynamics

Voilà qui va peut-être faire redescendre un peu de leur nuage les analystes qui voient dans Google le futur dieu technologique omniscient du 21ème siècle. Le géant de la recherche internet songerait en effet fortement à se séparer de sa branche robotique Boston Dynamics, en grande partie parce que les retours sur investissements, autrement dit la rentabilité immédiate, ne serait pas vraiment à l’ordre du jour.

Selon Bloomberg, qui a récupéré les confidences anonymes de deux salariés d’Alphabet, dont Google est désormais une filiale, la synergie serait aussi très compliquée à mettre en place entre les équipes de Boston Dynamics réparties aux Etats-Unis et au Japon. Enfin, il se murmure que Google serait inquiet de la mauvaise image renvoyée par les robots humanoïdes Atlas et les Androïdes Big-Dogs, ces machines sophistiquées étant perçues par le grand-public comme une menace future sur l’emploi, sans même parler des fantasme de type Skynet.

Le revirement de Google vis à vis de Boston Dynamics intervient quelques mois seulement après que l’armée américaine a décidé de ne pas donner suite a sa collaboration avec le groupe californien, et de ne pas intégrer d’autres prototypes de robots dans ses entrainements militaires. Cette fin de non recevoir de l’armée US, qui signifie aussi des recettes en moins à l’avenir, aura sans doute pesé dans la décision de Google….

Atlas-Robot-Bostondynamics-e1396984273611

, Google penserait à se séparer des robots de Boston Dynamics
Livio Didier

Né en 1998 à Sanary, Livio Didier quitte rarement sa terre natale. Entre mer et collines, c’est via le net qu’il donne à ses activités une dimension internationale. En parallèle de sa scolarité, il développe la création de sites, d’applications et de jeux. Il n’a que 14 ans lorsqu’il signe un premier contrat de conception de site. Soucieux de démocratiser la culture, il étend sa première société Livio Informatique au domaine de la diffusion radiophonique par le web et inaugure en 2013 Radio Livio. Un an plus tard, il ouvre sa maison d’édition Livio Éditions, ayant pour mot d’ordre de favoriser l’accès au plus grand nombre. Ces trois activités conjuguées lui permettent aujourd’hui de diffuser des émissions musicales et culturelles, de proposer à moindre frais des ouvrages de qualité, de promouvoir des auteurs et même des musiciens. On ne compte plus les idées que Livio développe et les projets qu’il réalise avec l’enthousiasme tranquille qui le caractérise. Philanthrope, engagé, et sensible à tout ce qui touche le quotidien, nul doute que Livio Didier suive un parcours qui n’a pas fini de nous étonner.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.