Google reçoit une amende de 100 000 euros de la part de la CNIL concernant le droit à l’oubli

Google avait été mis en demeure par la CNIL il y a quelques mois au sujet du droit à l’oubli. La Commission nationale de l’informatique et des libertés expliquait que des internautes s’étaient vu refuser le déréférencement de liens dans les résultats de recherche par Google. Par ailleurs, elle avait noté que le déréférencement ne s’appliquait pas sur Google.com et les autres extensions situés en dehors de l’Europe, d’où la mise en demeure.

Aujourd’hui, la CNIL a condamné Google à payer une amende de 100 000 euros pour ne pas avoir respecté ses exigences. C’est 50 000 euros de moins que l’amende maximale. Une procédure de sanction contre le groupe américain, qui avait ignoré une mise en demeure de procéder aux déréférencements sur toutes les versions de son moteur de recherche, avait été engagée avant l’amende.

google logo 2015 nouveau

Au début du mois, Google a annoncé le changement de politique concernant le droit à l’oubli. Il a décidé de l’appliquer sur les différentes extensions comme google.fr, google.es, google.it, etc… Le moteur de recherche va utiliser « un signal de géolocalisation (comme une adresse IP) pour restreindre l’accès aux URL qui ne sont plus référencées sur tous les résultats de recherche ».

Le droit à l’oubli a été lancé il y a deux ans maintenant. Il peut être demandé et Google doit approuver la demande qui permettra de retirer un lien à son sujet dans les résultats de recherche.

Livio Didier

Né en 1998 à Sanary, Livio Didier quitte rarement sa terre natale. Entre mer et collines, c’est via le net qu’il donne à ses activités une dimension internationale. En parallèle de sa scolarité, il développe la création de sites, d’applications et de jeux. Il n’a que 14 ans lorsqu’il signe un premier contrat de conception de site. Soucieux de démocratiser la culture, il étend sa première société Livio Informatique au domaine de la diffusion radiophonique par le web et inaugure en 2013 Radio Livio. Un an plus tard, il ouvre sa maison d’édition Livio Éditions, ayant pour mot d’ordre de favoriser l’accès au plus grand nombre. Ces trois activités conjuguées lui permettent aujourd’hui de diffuser des émissions musicales et culturelles, de proposer à moindre frais des ouvrages de qualité, de promouvoir des auteurs et même des musiciens. On ne compte plus les idées que Livio développe et les projets qu’il réalise avec l’enthousiasme tranquille qui le caractérise. Philanthrope, engagé, et sensible à tout ce qui touche le quotidien, nul doute que Livio Didier suive un parcours qui n’a pas fini de nous étonner.

1 comment on “Google reçoit une amende de 100 000 euros de la part de la CNIL concernant le droit à l’oubli”

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.