Huawei : Le gouvernement américain empire les choses

Publicité

Huawei étant sur la Entity list américaine, les entreprises américaines ne peuvent pas faire affaire avec elles, et vice versa. Cela concerne également l’achat et l’utilisation de puces de Qualcomm. Mais bon, est-ce réellement un problème? Après tout, Huawei fabrique et utilise ses propres chipsets depuis un certain temps maintenant.

huawei

Une nouvelle décision du gouvernement américain vient changer les choses

Malheureusement, cela pourrait aussi poser problème maintenant. Grâce à une nouvelle décision du gouvernement américain, les fabricants de puces non américains qui utilisent des équipements, des logiciels ou de la propriété intellectuelle américains de fabrication de puces devront désormais demander une licence avant de collaborer avec Huawei, ce qui inclut TSMC.

C’est quoi TSMC?

Pour ceux qui ne connaissent pas, TSMC ou Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC) est, en 2011, la plus importante fonderie de semiconducteurs indépendante. Son siège social et ses principales opérations sont situées dans le parc scientifique et industriel de Hsinchu à Hsinchu, Taiwan. Fondée en 1987, elle fabrique notamment les puces graphiques de Nvidia et d’ATI (AMD depuis 2010). La société est l’un des plus grands fabricants de puces au monde et a aidé des sociétés telles qu’Apple à produire des chipsets pour iPhone et iPad. Ils aidaient également Huawei à fabriquer leurs chipsets Kirin. Selon une personne proche du dossier:

«TSMC a cessé de prendre de nouvelles commandes de Huawei après l’annonce du nouveau changement de règle pour se conformer pleinement à la dernière réglementation en matière de contrôle des exportations. Mais ceux déjà en production et les commandes que TSMC a prises avant la nouvelle interdiction ne sont pas affectés et pourraient continuer si ces puces sont expédiées avant la mi-septembre. »

À ce jour, Huawei a réussi à trouver des solutions de contournement pour le matériel et les logiciels fabriqués par des entreprises américaines, mais cette dernière décision rendra sans doute la tâche encore plus difficile au géant Chinois.

Publicité
Publicité
Publicité