Google est trop bavard et fait modifier un article de presse

Le week-end a été agité pour Google après un article publié par Dan Nolan. Ce développeur indépendant australien expliquait dans ce papier que tous ses collègues ayant placé une application sur Google Play ont accès à des données très personnelles sur leurs clients.

Au final, une multitude de développeurs auraient accès à des adresses e-mail, des positions géographiques et parfois même le nom de toutes les personnes téléchargeant leur application.

GPlay

Si la très grande majorité n’en fait un usage négatif, on imagine bien que certaines brebis galeuses en profitent pour faire un petit bénéfice supplémentaire en vendant ces informations.

Mais le plus inquiétant dans cette affaire, c’est que Google a fait pression sur l’auteur de l’article pour qu’il modifie certains termes de son article. La firme de Mountain View estimait par exemple que ne pouvait pas utiliser le terme de « faille massive« .

Étonnant de la part d’une compagnie dont le slogan, Don’t Be Evil, implique forcément une attention particulière à ce genre d’affaires négatives pour l’image publique.

2 thoughts on “Google est trop bavard et fait modifier un article de presse”

    1. tu n’as qu’à les rédiger toi les articles, gros malin !!! si tu n’écumes les blogs que pour soulever les erreurs ou mal parler aux gens, achète des magazines et déchire les de colère

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.