Android n’est pas si gratuit

Android a toujours été présenté comme un système d’exploitation mis gratuitement à disposition des constructeurs de mobile. Google en profitant pour se renflouer au niveau des publicités.

La vérité serait un peu plus complexe, selon quotidien anglais The Guardian qui affirme que « les fabricants doivent payer environ 75 000 $ par tranche de 100 000 téléphones utilisant les Google Mobile Services (GMS). »

L’accès au Google Play est donc payant, tout comme pour les applications maison (Gmail, Maps…). Google adapte le tarif en fonction de la taille du partenaire et de l’histoire de la relation entre les deux parties.

gmail android 4

Le tarif est peut-être moins élevé que pour Windows Phone, mais en cumulant ces gains, à ceux réalisés avec la pub et aux 30 % de taxe sur le Google Play, l’OS est plus intéressant financièrement, que les observateurs ne le pensaient jusqu’ici.

1 comment on “Android n’est pas si gratuit”

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.