Connaissez vous réellement Sega ?

Connaissez vous réellement Sega ? Tout le monde connait la firme pour ses jeux avec le hérisson bleu et ses compagnons ou encore ses consoles de jeux. Mais tout cela n’est pas l’activité principale !
SEGA_logo

L’activité principale de Sega est… les machines à sous !  La firme vend et exploite des machines bien réelles. L’engouement pour les machines à sous et les jeux de casino en général ont suscité l’émergence des casinos en ligne.  Bien que la concurrence entre les deux soit rude, un certain équilibre se fait. D’un côté sur un casino en ligne on peut jouer de n’importe où et quand on veut en toute discrétion, de l’autre il faut se déplacer vers un casino pour pouvoir jouer et ressentir les sensations que l’on ne peut qu’éprouver lors d’un jeu réel. Sega a décidé de miser sur les machines à sous physiques et il semble que le pari ait été gagnant. Ainsi la firme a su remonter ces finances en 2013 avec les Pachinko et Pachislot, leurs deux types de machines à sous. En 2012, la firme était en déficit alors qu’en 2014 elle enregistrait un chiffre d’affaires de 378 milliards de yens soit un peu plus de 2,68 milliards d’euros. Ce chiffre est surtout grâce aux japonais. Il y aurait 1 Japonais sur 4 qui y jouerait régulièrement. Il y a donc très rapidement des salles de pachinko qui se sont ouvertes dans tout le Japon, avec 15 000 salles de pachinko aujourd’hui équipées de 2 millions  de machines… Le chiffre d’affaires du pachinko est immense au Japon, se situant au troisième rang de l’économie des loisirs japonais derrière les restaurants et le tourisme.

140702_patchinko

Mais comment jouer à cette machine ? C’est très simple ! On achète tout d’abord de petites billes en métal que l’on insère dans la machine. Le joueur contrôle la vitesse à laquelle les billes sortent. Les billes du joueur arrivent alors sur une surface de jeu verticale et sont parfois déviées par les clous qui parsème le jeu. Les billes tombent du coup parfois dans des orifices ce qui déclenche une machine à sous à trois roues. Si 3 symboles identiques sont obtenus sur la machine à sous, la machine délivre un grand nombre de billes, que le joueur pourra utiliser pour soit rejouer, soit choisir un prix.

Si vous visitez le Japon un jour, nous vous conseillons donc de visiter les salons de pachinko qui sont typiques ! Ces salles aux allées étroites brillent de mille feux et résonnent du bruit assourdissant des billes.

Sega, Connaissez vous réellement Sega ?
Livio Didier

Né en 1998 à Sanary, Livio Didier quitte rarement sa terre natale. Entre mer et collines, c’est via le net qu’il donne à ses activités une dimension internationale. En parallèle de sa scolarité, il développe la création de sites, d’applications et de jeux. Il n’a que 14 ans lorsqu’il signe un premier contrat de conception de site. Soucieux de démocratiser la culture, il étend sa première société Livio Informatique au domaine de la diffusion radiophonique par le web et inaugure en 2013 Radio Livio. Un an plus tard, il ouvre sa maison d’édition Livio Éditions, ayant pour mot d’ordre de favoriser l’accès au plus grand nombre. Ces trois activités conjuguées lui permettent aujourd’hui de diffuser des émissions musicales et culturelles, de proposer à moindre frais des ouvrages de qualité, de promouvoir des auteurs et même des musiciens. On ne compte plus les idées que Livio développe et les projets qu’il réalise avec l’enthousiasme tranquille qui le caractérise. Philanthrope, engagé, et sensible à tout ce qui touche le quotidien, nul doute que Livio Didier suive un parcours qui n’a pas fini de nous étonner.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.