ZTE accusé de corruption par le gouvernement américain

ZTE, ou Zhongxing Telecommunication Equipment Company Limited est un équipementier en télécoms coté à la Bourse de Hong Kong et la Bourse de Shenzhen. Le géant chinois des télécommunications est à nouveau en conflit avec le gouvernement américain. Selon un rapport de NBC News, la société fait l’objet d’une enquête pour corruption. Ces nouvelles allégations arrivent juste à la fin de la période de probation pour les précédentes violations par ZTE du droit commercial international. L’entreprise a plaidé coupable pour avoir violé les sanctions américaines contre la Corée du Nord et l’Iran.

zte, ZTE accusé de corruption par le gouvernement américain

Selon le rapport de la NBC News, les nouvelles allégations – qui n’ont pas été signalées auparavant – portent sur des pots-de-vin présumés que ZTE a donnés à divers responsables mondiaux pour l’aider à faire avancer ses propres intérêts commerciaux. Le ministère de la Justice des États-Unis n’a pas émis de commentaire sur ces nouvelles allégations.

ZTE lui-même a fait une courte déclaration :

ZTE s’engage pleinement à respecter ses obligations légales et de conformité. La priorité absolue de l’équipe dirigeante de l’entreprise est de faire de ZTE un partenaire commercial fiable sur le marché mondial, et l’entreprise est fière des énormes progrès qu’elle a réalisés.

Malheureusement, NBC News n’a pas pu déterminer pleinement les détails concernant ces nouvelles allégations de corruption. Cependant, des informations précédentes suggèrent que ZTE aurait peut-être donné des pots-de-vin à l’ambassadeur américain au Kenya, à hauteur de 5 000 $ par mois. Cette corruption présumée aurait pu permettre à la société d’obtenir un contrat pour la téléphonie fixe dans le pays.

Dans le cadre de son précédent plaidoyer de culpabilité pour violations commerciales, la société se voit attribuer un contrôleur juridique. Ce moniteur est censé surveiller l’entreprise et déposer des rapports sur ses opérations. Cependant, aucun de ces rapports n’est public et, contacté pour commentaires, le moniteur a refusé de faire une déclaration.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.