Prés de 1,5 millions de développeurs inscrits au HMS de Huawei

Huawei est la société qui souffre le plus de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. La société ne peut même plus vendre de nouveaux smartphones intégrant le système d’exploitation Android certifié Google qui comprend Google Mobile Services (GMS). Huawei utilise la version AOSP d’Android et a remplacé GMS par Huawei Mobile Services (HMS). Désormais, Huawei affirme avoir plus de 1,5 million de développeurs enregistrés avec une croissance annuelle de 115%.

app gallery

Une croissance fulgurante

Selon Tan Donghui, vice-président du Huawei Consumer Business Group, Huawei Mobile Services a connu une énorme augmentation des inscriptions de développeurs ces derniers mois. En outre, le nombre d’utilisateurs actifs mensuels des services cloud terminaux de Huawei a atteint 650 millions. Avec une croissance annuelle de 66,7%, le nombre d’applications sur l’ AppGallery liées à HMS Core a désormais dépassé les 60 000.

Certaines applications manquent toujours

L’AppGallery sur les nouveaux smartphones Huawei et Honor est un remplaçant direct du Google Play Store. Bien que les chiffres semblent impressionnants, il reste de nombreuses applications Android de premier plan manquantes dans AppGallery. Malgré cela, Huawei a réussi à remplacer certaines des applications essentielles. Huawei est la troisième plus grande marque mondiale de smartphones et sa galerie d’applications est devenue le troisième plus grand marché d’applications au monde.

HarmonyOS pour concurrencer Android et iOS

Huawei affirme que l’AppGallery est désormais disponible dans plus de 170 pays. Et la société ne s’arrête pas là, elle aimerait également développer HarmonyOS comme alternative à Android de Google et iOS d’Apple. Ce qui serait un très grand coup même si tout dépendra de la qualité de ce système d’exploitation. Créer un système d’exploitation qui peut concurrencer Android ou iOS n’est pas une mince affaire. Bien des entreprises ont essayé et ont malheureusement échoué.

Huawei souffre des restrictions américaines mais la société arrive à s’adapter en créant des alternatives aux Services de Google qui, pour l’instant lui permettent de faciliter la tâche à ses utilisateurs.