GameSnacks : la nouvelle plateforme de Google de jeux mobiles sans téléchargement en HTML5

Google a peut-être échoué dans sa tentative de généraliser le cloud gaming avec son projet Stadia, mais il semble que ce ne soit pas la seule tentative dans le monde du jeu vidéo sur laquelle il travaille. En effet, Google a récemment annoncé son nouveau projet, GameSnacks, le dernier projet de son incubateur Area 120, qui vise les téléphones peu performants et les connexions Internet lentes alors que Stadia demande une connexion Internet de qualité pour profiter un maximum de l’expérience de jeu.

GameSnacks, GameSnacks : la nouvelle plateforme de Google de jeux mobiles sans téléchargement en HTML5

GameSnacks remplaçant de Stadia ?

Alors que Stadia espère attirer davantage de joueurs invétérés dans le monde du cloud gaming, GameSnacks s’adresse plutôt aux joueurs plus occasionnels qui n’ont peut-être pas le matériel nécessaire pour jouer efficacement. Dans un article de blog, Google démontre qu’un jeu web typique prend 12 secondes à charger pour un téléphone à 1 Go de RAM sur un réseau 3G, qui est la configuration de centaines de millions de personnes dans le monde. Le problème est que plus de la moitié des visiteurs d’un site web mobile quittent le site si le chargement d’une page prend plus de 3 secondes…

Les jeux GameSnacks, quant à eux, ne prennent pas autant de temps à charger, quelques secondes seulement, même avec des connexions internet plus lentes que 1 Mbps. L’article du blog donne l’exemple de Tower – le jeu d’empilage a pris un peu plus de 3 secondes sur un téléphone avec 1 Go de RAM et avec un réseau 3G.

Comme Tower, les jeux GameSnacks sont simples et amusants. Ils ne durent que quelques minutes et sont faciles à comprendre, même sans instructions, ce qui les rend parfaits pour les joueurs occasionnels. Les jeux sont accessibles à partir de n’importe quel appareil disposant d’une connexion internet et peuvent être joués via l’écran tactile ou les commandes du clavier et de la souris, sur Android, iOS ou un PC de bureau.

Parmi les autres exemples de jeux GameSnacks, on peut citer Bridge of Doom, dans lequel les joueurs guident ce qui ressemble à un guerrier viking à travers un pont de pierre parsemé de pics et de vilains orcs, mais aussi Jewelish Blitz, un clone de Bejeweled ou encore d’autres classiques comme le Solitaire, un jeu de Majong, un jeu de billard,…

Area 120 signe l’optimisation Google

Selon Google, la performance plus rapide des jeux GameSnacks est due au bon travail des développeurs de l’Area 120 qui ont réussi à optimiser leur code un maximum afin de réduire la taille de la page HTML qui se charge initialement, de comprimer les éléments supplémentaires tels que les images et les sons, et de ne les charger qu’une fois que c’est nécessaire. Un système déjà adopté par le marché de l’iGaming, où de nombreux casinos avec bonus sans dépôt au Canada propose une version totalement optimisée pour une expérience sur mobile sans failles. L’Area 120 invite les développeurs à contribuer à l’expansion de GameSnacks, soit en créant de nouveaux jeux à ajouter au catalogue, soit en les intégrant dans une application en tant que divertissement supplémentaire.

Les GameSnacks de Google viennent défier les Instant Games de Facebook, qui ont été déplacés de Messenger vers l’application principale du réseau social.

Vous pouvez retrouver tous les jeux GameSnacks à cette adresse : https://livegame.show/