Nokia 3.4 et Nokia 2.4 : des smartphones à moins de 200 euros

C’est une opportunité pour les fans des smartphones de la marque Nokia. La société HMD Global propriétaire de ladite marque dans le monde entier vient d’annoncer officiellement la sortie prochaine de 2 nouveaux smartphones d’entrée de gamme. La cerise sur le gâteau, les Nokia 3.4 et Nokia 2.4 vont coûter moins de 200 euros.

Une campagne de séduction de la clientèle

Nokia est dans l’optique de renforcer de manière considérable son offre dans le domaine  des smartphones d’entrée de gamme. La marque a décidé de mettre sur le marché les nouveaux Nokia 2.4 et Nokia 3.4. Elle a pour ambition de tenter une belle percée sur le marché très concurrentiel de la téléphonie mobile. Un marché qui est depuis des années dominé largement par les marques d’origine chinoise. Les appareils d’entrée de gamme sont des armes utilisées le plus souvent par ces dernières. Le constructeur mise donc sur des technologies de dernière génération qui ont fait d’ailleurs leurs preuves. Le prix attractif proposé vise à séduire un large public. Les deux nouveaux appareils profitent d’un large écran, d’une intelligence artificielle et d’une possibilité de déverrouillage avec la biométrie.

Des appareils ultra performants

Le smartphone Nokia 3.4 sera animé par un processeur Qualcomm Snapdragon 460. Il possèderait 3 voire 4 Go de RAM ainsi que 32 ou 64 Go comme espace de stockage interne. Ils sont extensibles en outre avec la carte micro SD. Dès que la mémoire fait défaut, les documents peuvent être enregistrés sur le cloud Google Drive. L’écran du mobile est de 6,39 pouces avec un format 19,5:9 et une définition HD+. 3 capteurs au dos servent pour la partie photo.  Le module principal est de 13 mégapixels. Les autres capteurs sont de 5 et de 2 mégapixels. Ces différents capteurs sont capables de calculer très vite les profondeurs de champ et surtout d’optimiser les portraits. La Nokia 3.4 possède un module caméra circulaire. C’est un appareil très sophistiqué avec de meilleures performances.

Publicité
Publicité