TEST – Samsung Galaxy S24, l’IA fait sa loi, l’Exynos fait faux pas

Ce sont les phares du marché, et qui lancent le bal des smartphones chaque année : les Galaxy S de Samsung. Nous sommes en 2024, donc nous sommes aux Samsung Galaxy S24, avec trois déclinaisons. La moins chère, le Galaxy S24 « standard », se démarque par une taille plus mesurée, une batterie réduite en conséquence, mais les mêmes caractéristiques que le grand frère. Toutefois, une différence majeure avec le Galaxy S24 Ultra : le processeur. Retour à l’Exynos, processeur maison de Samsung, au détriment du Snapdragon. Est-ce que l’effet se ressent, la réponse dans ce test !

Samsung Galaxy S24 - Intro

Notre avis en bref sur le Samsung Galaxy S24

Comme le titre le suggère, ce Samsung Galaxy S24 propose un Exynos, qui est un vrai faux pas de la part de Samsung. Ce processeur se montre moins performant que la concurrence, mais surtout, il chauffe beaucoup. On a vraiment le sentiment de tenir un soleil dans les mains parfois, en particulier si le smartphone est en cours de charge pendant son utilisation. De plus, Samsung a décidé de mettre en avant des fonctionnalités d’Intelligence Artificelle cette année. Celles-ci sont intégrées au sein de l’interface, et ce, surprenaient bien. C’est très intuitif, au point que cela vienne naturellement à l’idée de l’utiliser.

Produit disponible sur

SAMSUNG GALAXY S24, Smartphone Android 5G, 128 Go, Chargeur secteur rapide 25W inclus [Exclusivité Amazon], Smartphone déverrouillé, Noir, Version FR

700,92 €
Voir l'offre

Fiche technique

ProcesseurExynos 2400
Mémoire Vive (RAM)8 Go
Stockage128 Go / 256 Go
Batterie & Recharge4000 mAh, 25W filaire
Capteurs photo 50 MP, 12 MP, 10 MP
Capteur Selfie12 MP
Ecran6,2 pouces, 2340 x 1080 pixels, 120 Hz, AMOLED
LogicielAndroid 14
OneUI 6
PrixPVC : 899€

Unboxing du Samsung Galaxy S24

Comme d’habitude depuis plusieurs années, le packaging de ce S24 est appauvri à son strict minimum. On retrouve le smartphone, couvert d’un simple papier recyclé, puis un câble, l’éjecteur de carte SIM, et de la paperasse. Bien sûr, le câble est en USB-C vers USB-C, pour transférer vos datas de l’ancien smartphone au nouveau.

Ce transfert peut certainement se faire en sans-fil, avec Smart Switch de Samsung, cela risque simplement d’être plus lent. Autrement, il n’y a vraiment pas grand-chose à dire sur ce packaging. C’est assez dommage tout de même que sur un téléphone d’un tel prix (899 €), on ne retrouve plus de chargeurs, mais on ne peut plus rien faire actuellement. Certaines offres de précommande ou de lancement permettent d’en obtenir un, ou avec Amazon par exemple.

Design et hardware du [Nom du Produit]

Les Galaxy S de Samsung sont toujours des smartphones très bien réussis sur le point du design. En proposant une qualité de conception très élevée, et un design réfléchi, cela donne un smartphone avec une excellente prise en main. De plus, ce design ne se veut pas seulement agréable pour le prendre en main, mais aussi pour l’utilisation tous les jours. Quand vous l’utilisez en format paysage, les capteurs ne tombent pas sous la main. On retrouvera toutefois le processeur qui s’y glisse, ou du moins une zone chauffante, mais nous y reviendrons plus tard dans le test.

Autre point de hardware, ce sont donc ces fameux capteurs photos. Ceux-ci sont placés dans le coin supérieur gauche du smartphone, comme sur le Galaxy S23 de l’année dernière. Chaque capteur est logé indépendamment, et on notera cependant que l’épaisseur est mesurée. On retrouve des capteurs pas très imposants, cela évite une instabilité une fois posé à plat.

Écran du Samsung Galaxy S24

Aure point super intéressant chez ce Samsung Galaxy S24. L’écran ici est proposé en AMOLED, à 120 Hz, et en 1080p. Ces caractéristiques ne sont pas très folles, cependant, elles sont parfaitement calibrées pour avoir une très bonne qualité d’affichage. De plus, la luminosité est légèrement améliorée cette année, sans faire de folie néanmoins. En comparant strictement au Galaxy S23 de l’an passé, on profitera d’un léger gain. Concrètement, vous verrez un peu mieux en haute luminosité, mais vous resterez dérangé de temps en temps tout de même.

Une amélioration logicielle a été portée par Samsung sur cet écran, c’est sa personnalisation. Il est désormais possible d’ajuster beaucoup plus finement la colorimétrie de l’écran. Avant, cela passait d’un curseur du froid au chaud, dorénavant, c’est plus précis. Il est possible d’ajuster selon les différentes couleurs du RGB.

Performances du Galaxy S24

C’est un point assez négatif sur ce smartphone coréen. Samsung a décidé de proposer son processeur maison, l’Exynos 2400, au détriment du Snapdragon 8 Gen 3. Ce dernier est pourtant plus performant, et plus efficient en termes d’énergie. Cela se ressent beaucoup, en passant d’un smartphone équipé de ce processeur, à ce Samsung Galaxy S24. Concrètement, en jeu, cela va se ressentir par une inconstance des FPS. On ressentira des chutes de temps en temps, voire des freeze. C’est assez dérangeant sur des gros jeux, où cela se voit plus régulièrement.

Nous l’avions évoqué plus haut, mais un problème de chaleur peut être évoqué en parallèle de ces performances. Quand on tient le téléphone en main, avec un jeu lancé en paysage, une zone de chaleur se crée. Celle-ci de place à côté des capteurs, donc au niveau de la main. C’est peu dérangeant, on ne parle pas d’une fournaise non plus, mais c’est à souligner. Cela rappelle les mêmes problèmes que sur les séries S21 et S22. C’est fort dommage que Samsung n’ait pas amélioré la recette de son processeur Exynos.

Photo

La photographie a toujours été une signature de la gamme S de Samsung. Entre une composition de capteurs toujours pertinente, et un algorithme qui s’améliore d’année en année, la formule s’avère souvent gagnante. Est-ce que cette année, c’est renouvelé, rien n’est moins sûr. En effet, depuis plusieurs années, on n’observe plus d’avancées majeures sur les Galaxy S de Samsung sur la photo. La composition en triplette téléobjectif, ultra-grand angle et grand angle est observée depuis le S20. Les capteurs ont profité d’améliorations techniques mineures, comme la résolution, ou leur taille, mais cela reste marginal.

Galerie de zooms

Sur la galerie de zoom ci-dessus, on peut noter plusieurs problèmes. Les photos ont été prisées à la volée, et il y a eu des problèmes d’autofocus, ce qui a obligé à prendre plusieurs fois les photos, pour obtenir des résultats acceptables. Sur le x30, ce fut plus complexe toutefois. Malgré une presque immobilité, il fut compliqué d’avoir un résultat convaincant, qui ne fasse pas flou. Cependant, il est agréable de noter cette colorimétrie signature de Samsung, et cette constance entre les différents capteurs photos. Chaque photo s’adapte bien sûr à la scénographie capture avec plus ou moins d’éléments selon le capteur. Pour autant, les arbres restent de la même couleur brune, les tuiles de toits restent tout autant orange. C’est vraiment appréciable.

Photos traditionnelles

Sur des photos plus classiques, et de nuit, la qualité se ressent tout autant. Les algorithmes de traitement d’images proposés par Samsung font un très bon travail pour ces conditions de très basse luminosité, et de nuit. Les photos proposées sont pertinentes, en retranscrivant les couleurs réelles, sans proposer des aberrations chromatiques. De plus, les détails sont tout de même présents, avec la possibilité de jouer sur plusieurs champs de l’image. Sur les photos du reflet dans la vitre du train, on observe différents champs très nets, malgré les conditions difficiles de lumière.

Audio, logiciel et fonctionnalités du Samsung Galaxy S24

Plutôt que de parler du logiciel de Samsung qu’est OneUI, ou la galaxie d’applications, Samsung a proposé de l’IA cette année sur le dernier-né. On y retrouve de jolies fonctionnalités, qui se retrouvent plus pertinentes que l’on pourrait le penser. Parmi celles-ci, trois sont, à notre avis, plus intéressantes. La première, se situe au niveau de l’application téléphone de Samsung. Il est désormais possible d’appeler quelqu’un, et s’il n’est pas possible de parler ou d’entendre, on peut passer par un chat textuel. La personne parlera, et cela sera retranscrit par écrit pour nous, tandis qu’en écrivant, une voix synthétique lira nos messages. Sur le même principe, il est possible de traduire les messages parlés ou reçus, dans la langue de notre choix. Enfin, la fonction circle to search est tellement accessible et pratique, qu’elle rentre très facilement dans les usages courants.

Autonomie et Batterie du Samsung Galaxy S24

C’est sur ce point que cela pêche plus que d’habitude. L’autonomie de ce Galaxy S24 est vraiment dérisoire comparée à la concurrence. La faute à ce maudit Exynos, qui vient ternir le tableau, pour des économies de bout de chandelle. Cela se ressent réellement, avec une autonomie bornée à une journée, une journée et demie grand maximum sur une utilisation faible.

Côté recharge, le constat est le même que ces dernières années, avec une recharge de 25W seulement, il n’y a aucun miracle. Une recharge complète sur cette batterie contenue de 4 000 mAh durera environ une heure, jusqu’à une heure 15 pour faire le 0 à 100 complets. C’est assez dommage, d’autant que la concurrence propose mieux pour le même prix.

Conclusion : Que vaut le S24 ?

Ce Samsung Galaxy S24 propose donc un tableau très intéressant, mais qui serait brûlé en son centre. Cette brûlure causée par cet Exynos 2400 empêche d’avoir une bonne autonomie, des performances de haut vol, ou une chauffe décente. Toutefois, la photo reste très impressionnante, avec un écran merveilleux pour les consulter. Le tout est proposé dans un design et un châssis somptueux, afin de vraiment profiter d’une expérience d’un smartphone haut de gamme. Est-ce que des fonctionnalités d’IA suffiront à compenser cet Exynos, ce n’est pas certain.

Produit disponible sur

SAMSUNG GALAXY S24, Smartphone Android 5G, 128 Go, Chargeur secteur rapide 25W inclus [Exclusivité Amazon], Smartphone déverrouillé, Noir, Version FR

700,92 €
Voir l'offre

Test du Samsung Galaxy S24

Résumé du test du Galaxy S24

Ce Samsung Galaxy S24 propose donc un tableau très intéressant, mais qui serait brûlé en son centre. Cette brûlure causée par cet Exynos 2400 empêche d’avoir une bonne autonomie, des performances de haut vol, ou une chauffe décente. Toutefois, la photo reste très impressionnante, avec un écran merveilleux pour les consulter. Le tout est proposé dans un design et un châssis somptueux, afin de vraiment profiter d’une expérience d’un smartphone haut de gamme. Est-ce que des fonctionnalités d’IA suffiront à compenser cet Exynos, ce n’est pas certain.

  • Écran - 8.5/10
    8.5/10
  • Design - 10/10
    10/10
  • Autonomie - 6.5/10
    6.5/10
  • Performances - 6.5/10
    6.5/10
  • Photo - 7.5/10
    7.5/10
  • Audio - 7/10
    7/10
Globalement
7.7/10
7.7/10

Pour

  • Design somptueux
  • Photos appréciables

Contre

  • Autonomie moyenne
  • Performances bof
  • Chauffe trop
Actuellement étudiant en informatique, je suis un passionné de la technologie moderne et du monde numérique. Ma curiosité insatiable me pousse à explorer continuellement les dernières avancées technologiques, avec un intérêt particulier pour les smartphones et les accessoires connectés. En plus de mes études, j'exerce en tant que rédacteur web et développeur, ce qui me permet de conjuguer ma passion pour l'écriture et la technologie. Mon objectif en tant que rédacteur est de partager mes découvertes et d'offrir des analyses pertinentes et approfondies sur les produits et les tendances de l'industrie. En tant que développeur, j'aspire à créer des solutions innovantes et à contribuer au progrès de la technologie. Je suis toujours à la recherche de nouvelles opportunités et de défis qui me permettront d'approfondir mes connaissances et de développer mes compétences.