Test de The Room Two sur Android

logo  The Room Two The Room Two
Fireproof Games
2,69 €   
Avis : 0,0/5
Play Store Amazon

Voilà maintenant un peu moins d’un an, The Room sortait sur Android. Fireproof Games avait alors fait forte impression avec ce jeu original et soigné dont le principe demandait au joueur de manipuler toutes sortes de mécanismes géniaux dans leur conception. La suite était donc très attendue.

The Room Two

The Room Two reprend le principe de base tout en donnant au joueur de nouvelles libertés dans l’exploration et la manipulation des objets. Tout comme pour son grand frère, le scénario nous propulse dans une histoire mystérieuse, à base de recherches entre sciences et mysticisme.

La narration n’est pas le point fort de The Room. Le scénario est dévoilé par des lettres ou des manuscrits habilement disséminés au cours du jeu, mais il manque une narration globale qui permet d’avoir une vue d’ensemble plus claire. Ceci dit on peut se demander si ce flou ambiant n’est pas souhaité.

Publicité

The Room Two

Mais cela n’est que détails sans trop d’importance. L’intérêt de The Room Two est dans son gameplay. Les manipulations nécessaires à la résolution des énigmes successives sont très ingénieuses. Le plus impressionnant et ce qui donne au joueur l’envie d’avancer est la façon dont sont construits les casse-têtes. La plupart du temps, l’activation d’un mécanisme, la découverte d’une clé ou encore l’ouverture d’une cavité permettra d’avancer un peu plus loin. Si le prochain obstacle est trop ardu, il existe un système d’indices.

Il est très bien conçu et dévoile des conseils d’abord assez vagues mais utiles. Si ce premier niveau d’information ne suffit pas, le prochain conseil sera plus précis. C’est très agréable d’avoir ce système intégré au jeu. Par contre, attention, c’est une arme à double tranchant. A trop l’utiliser, le plaisir de la découverte et la durée de vie du jeu s’en trouvent fortement réduits. Il est d’ailleurs possible de désactiver les indices dans les options.

The Room Two

La grande nouveauté par rapport au premier épisode est la possibilité de se déplacer dans la pièce environnante. Désormais, chaque chapitre du jeu propose une pièce contenant plusieurs appareils et il n’est pas rare de devoir passer de l’un à l’autre pour avancer dans l’énigme globale du chapitre. Cela donne une impression de liberté agréable et les énigmes prennent une dimension plus grande.

Graphiquement, The Room Two est très impressionnant. Le rendu des objets, des matières et des effets de lumière est réaliste. Je pense qu’il faut un appareil assez récent pour en profiter au maximum.

Publicité

L’ambiance sonore joue également à fond la carte du réalisme avec des bruitages plus vrais que nature. Les mélodies sont envoutantes et participent un maximum à l’immersion.

La durée de vie est encore une fois le point faible du jeu. Encore que ce deuxième opus est nettement plus consistant que le premier. Mais comptez tout au plus 3 ou 4 heures pour en venir à bout, bien que ce temps dépende de votre rapidité à résoudre les énigmes et de la fréquence à laquelle vous utiliserez les indices. Par contre, la difficulté est au rendez-vous et certains passages sont vicieux.

The Room Two

Conclusion :

On peut sans exagérer qualifier The Room Two de chef-d’œuvre. Son gameplay original et bourré de surprises assure au joueur un plaisir renouvelé à chaque instant.

Publicité

Sa réalisation le rend encore plus impressionnant et donne l’impression d’avoir ouvert une porte sur un autre monde à la fois fantastique et pourtant réaliste.

Ne vous laissez pas décourager par sa petite durée de vie car peu de jeux proposent une expérience à la fois aussi courte et aussi prenante. Et ceci vaut aussi bien pour le premier épisode que pour le deuxième.

Note DroidSoft : 5 / 5

Publicité

4 thoughts on “Test de The Room Two sur Android”

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité