Test de Castle Doombad sur Android

logo  Castle Doombad Castle Doombad
[adult swim] games
2,21 €   
Avis : 4,5/5
Play Store Amazon

Adult Swim n’est pas un éditeur très connu et pourtant on lui doit quelques titres remarquables comme par exemple Amateur Surgeon ou encore Robot Unicorn Attack. Leur dernière sortie en date sur Android se nomme Castle Doombad. Il s’agit d’un jeu de défense qui n’est pas sans rappeler le Dungeon Keeper original (pas celui d’EA).

castle_doombad_01

Voici le pitch : le méchant Docteur Lord Evilstein a capturé la princesse. Tous les héros du coin veulent maintenant envahir le château afin de la libérer la belle. Notre travail va être de les empêcher d’y parvenir. Pour cela, un vaste arsenal est à notre disposition : pièges automatiques ou manuels ainsi que des créatures.

Afin de pouvoir utiliser ces éléments, on a besoin de « points de hurlements ». Une bonne partie est fournie par la princesse qui hurle à intervalles réguliers. D’autres peuvent être obtenus grâce à des générateur de cris. Les pièges sont de différentes sortes et peuvent être disposés au sol, au plafond ou sur les murs. Cela garantie une diversité intéressante dans les options de défense. Les créatures quant à elles se promènent sur l’étage où elles ont été invoquées.

castle_doombad_02

La princesse se situe toujours au dernier étage. Les héros doivent donc monter jusqu’en haut pour la capturer et puis ressortir avec elle. Cela permet d’avoir une chance supplémentaire de tuer les envahisseurs sur le chemin du retour. Mais il vaut mieux essayer de les empêcher de toucher la princesse car chaque niveau récompense le joueur avec une couronne si elle n’a pas été atteinte. Obtenir ces couronnes est important car elles permettent de débloquer les mondes suivants et doublent la récompense en or à la fin du niveau.

Cet or, justement, permet à la fois de débloquer de nouveaux pièges et créatures, et également d’améliorer les équipements déjà débloqués. Un piège évolué au maximum est beaucoup plus efficace qu’au départ, alors il ne faut pas négliger les améliorations. D’un autre côté, obtenir de nouveaux moyens de défense permet d’avoir plus de choix dans les stratégies.

castle_doombad_03

Il existe un dernier outil de défense : les pouvoirs, qui sont au nombre de trois. Le premier est un bouclier qui protège la prison de la princesse pendant un certain temps. Le deuxième met un terme à tous les temps de recharge des pièges et réduit à zéro le coût du prochain utilisé. Enfin le dernier pouvoir est une pluie de missiles qui sèmera la destruction parmi les envahisseurs. Ces pouvoirs peuvent être rechargés à l’aide de la seconde monnaie du jeu qui est obtenue en complétant des missions diverses. Les deux monnaies peuvent également être acquises grâce à quelques achats intégrés. Sachez que ceux-ci sont réellement optionnels et que le jeu est assez généreux. Cependant certains passages sont difficiles et exigeront un peu de « farming » afin d’améliorer l’arsenal avant de pouvoir les passer sereinement.

En termes de jouabilité, on peut estimer qu’il y a un petit raté de la part du développeur. En effet les niveaux s’étendent sur plusieurs étages. Seulement il devient vite pénible de faire défiler l’écran afin de pouvoir jeter un œil à tous les étages. Un mode portrait aurait peut-être été plus pertinent que le mode paysage. Mis à part ce point, la maniabilité ne souffre d’aucun autre défaut. La durée de vie, quant à elle, est très bonne. Il existe trois mondes comprenant 45 niveaux, dont 9 avec une difficulté plus corsée et un mode infini.

castle_doombad_04

Conclusion :

Castle Doombad a rencontré un certain succès lors de sa sortie sur iOS, c’est donc un plaisir de le retrouver sur Android. Sa profondeur stratégique est surprenante de la part d’un jeu apparemment simple mais qui est finalement loin de l’être.

Son ambiance décalée lui donne un charme inhabituel pour ce type de jeu. C’est une belle réussite.

Note DroidSoft : 4,5 / 5

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.