Test de Mikey Hooks sur Android

logo  Mikey Hooks Mikey Hooks
Noodlecake Studios Inc
0,64 €   
Avis : 4,5/5
Play Store Amazon

A peine deux mois après la sortie sur Android de Mikey ShortsNoodlecake Studios propose la suite des aventures du petit bonhomme en short avec Mikey Hooks. Cette suite tire son nom de sa principale nouveauté : le grappin.

Jeu de plateformes par excellence, avec une jouabilité et un level design exceptionnellement précis, le grand frère avait fait forte impression. Voyons si la suite est à la hauteur.

mikey_hooks_02

Si vous avez joué au premier Mikey Shorts, alors vous ne serez pas dépaysé par Mikey Hooks, d’autant plus sur Android étant donné que les deux jeux se suivent à seulement quelques semaines d’intervalle. Les principales mécaniques et structures du jeu ont été reprises. Néanmoins il y a heureusement quelques nouveautés dans cette suite : le grappin, un nouveau mode de jeu qui consiste à effectuer des courses contre des adversaires contrôlés par l’ordinateur et enfin la possibilité pour Mikey d’être blessé.

Publicité

Notre brave Mikey a donc étoffé sont équipement et se promène avec un grappin. Il va pouvoir s’en servir pour s’accrocher à des points d’ancrage placés dans les niveaux. Bien évidemment le level design a été pensé autour de ce nouvel outil. Il est d’ailleurs tellement bien intégré que l’on croirait qu’il a toujours été là. Les monstres se sont dotés d’épines, soit sur le dos, soit sur les côtés, ou bien partout. Ces derniers sont à esquiver à tout prix, les premiers peuvent être détruits par l’habituelle glissade et il est toujours possible de monter sur le dos des deuxièmes.

mikey_hooks_04

Le nouveau mode course propose de concourir contre trois adversaires incarnés par ces trois types de monstres. Suivant la place obtenue à la fin de la course, vous gagnerez une à trois étoiles. Un achat intégré a fait son apparition. Pour 0,64 €, vous pouvez activer un menu proposant un ensemble d’options : doubleur de pièces, graphismes encore plus rétro, un aimant à pièces et enfin des points de vie supplémentaires. Ces bonus ne sont pas nécessaires, et représentent surtout un moyen de donner un petit pourboire aux développeurs tout en y gagnant un petit quelque chose au passage.

La jouabilité de Mikey Hooks reste au top. Le personnage se dirige avec une précision exemplaire. Cela donne au jeu un rythme très rapide, surtout quand on tente de faire le meilleur temps sur un niveau. Comme son prédécesseur, il propose plusieurs niveaux de profondeur. Les joueurs très occasionnels pourront se contenter de finir les 24 niveaux du mode histoire sans chercher à aller plus loin. Les joueurs un peu plus obstinés pourront tenter de remplir les divers objectifs annexes, tâche qui pourra prendre pas mal de temps.

mikey_hooks_06

Conclusion :

Publicité

Pour conclure, cette suite se montre largement à la hauteur de la réputation du premier épisode. Les deux Mikey sont des exemples à suivre pour les jeux de plateformes sur mobile, en grande partie grâce à leur jouabilité exemplaire et leur rythme effréné. Tout le reste constitue une énorme cerise sur un délicieux gâteau, proposant un habillage intéressant et motivant.

Note DroidSoft : 4,5 / 5

Publicité

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité