Pirates contre Sony : l’Etat US s’inquiète

L’attaque de pirates virtuels contre Sony n’en finit plus de créer des remous. Comme le rapporte les Echos, la décision d’annuler la sortie du film The Interview, gêne jusqu’aux plus hautes sphères de l’appareil institutionnel américain :

« « L’Amérique a perdu sa première “cyberguerre” avec la reculade de Sony. Il s’agit d’un précédent très, très dangereux », a jugé Newt Gingrich, ancien président républicain de la Chambre des représentants, sur son compte Twitter. L’affaire préoccupe jusqu’aux plus hautes sphères de l’Etat. « Le gouvernement américain travaille sans relâche pour traduire les auteurs de cette attaque devant la justice et nous examinons une série d’options pour une nouvelle réponse », a ainsi assuré une porte-parole du Conseil national de sécurité à la Maison-Blanche. Il s’agit d’une « grave affaire de sécurité nationale », a réagi la Maison Blanche. »

Pour rappel, la comédie potache The Interview, de Seth Rogen, mettait en scène l’assassinat de Kim-Jong Un, dictateur nord-coréen dans la réalité, mais les salles américaines ont annulé la projection par crainte d’attentats, forçant la firme nippone à s’incliner.

Pour exemple, les photos du Xperia Z4 parues ce matin sont issues du piratage des données de Sony par des hackeurs. D’autres points plus gênants sont à noter comme des blagues limites concernant Obama ou encore des appellations douteuses pour Angelina Jolie. Tout cela, sorti des mails des dirigeants de Sony.

sony

1 comment on “Pirates contre Sony : l’Etat US s’inquiète”

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.