, SFR serait prêt à dépenser 4 milliards d’euros pour faire siens les clients de Bouygues Telecom

SFR serait prêt à dépenser 4 milliards d’euros pour faire siens les clients de Bouygues Telecom

Pour se voir autoriser le rachat de Bouygues Telecom, Orange sait qu’il doit céder différents éléments comme les boutiques, les clients, les fréquences et d’autres choses à SFR et Free. En effet, il serait trop puissant si ce n’était pas le cas et l’Autorité de la concurrence ne donnerait jamais son feu vert. Selon Les Échos, SFR est prêt à faire un gros chèque.

Patrick Drahi, le président d’Alice, la maison mère de SFR, serait prêt à dépenser 4 milliards d’euros pour récupérer les clients de Bouygues Telecom. Cela lui permettrait d’en obtenir plusieurs millions d’un coup, notamment dans le mobile, mais également dans le fixe. De son côté, Free devrait débourser 2 milliards d’euros pour obtenir des antennes et des fréquences de Bouygues Telecom, ainsi qu’une partie de ses boutiques physiques. Les cessions d’actifs devraient en effet représenter environ 6 milliards, sur un deal à 10 milliards.

logo-sfr

Stéphane Richard, le PDG d’Orange, a déjà annoncé que les discussions autour du rachat potentiel de Bouygues Telecom allaient durer jusqu’à la fin mars. Si aucun accord n’est trouvé d’ici le 31, le projet sera abandonné. Mais tous les opérateurs veulent réellement y arriver, même SFR et Free parce qu’ils ont tout à gagner.

Orange-Bouygues-Telecom-Logos

Il se pourrait que l’annonce du rachat soit faite le 31 mars, révèle le journal Les Echos. Cela n’est pas confirmé par Orange ou Bouygues Telecom pour l’instant.

Livio Didier
Né en 1998 à Sanary, Livio Didier quitte rarement sa terre natale. Entre mer et collines, c’est via le net qu’il donne à ses activités une dimension internationale. En parallèle de sa scolarité, il développe la création de sites, d’applications et de jeux. Il n’a que 14 ans lorsqu’il signe un premier contrat de conception de site. Soucieux de démocratiser la culture, il étend sa première société Livio Informatique au domaine de la diffusion radiophonique par le web et inaugure en 2013 Radio Livio. Un an plus tard, il ouvre sa maison d’édition Livio Éditions, ayant pour mot d’ordre de favoriser l’accès au plus grand nombre. Ces trois activités conjuguées lui permettent aujourd’hui de diffuser des émissions musicales et culturelles, de proposer à moindre frais des ouvrages de qualité, de promouvoir des auteurs et même des musiciens. On ne compte plus les idées que Livio développe et les projets qu’il réalise avec l’enthousiasme tranquille qui le caractérise. Philanthrope, engagé, et sensible à tout ce qui touche le quotidien, nul doute que Livio Didier suive un parcours qui n’a pas fini de nous étonner.