Après Apple, c’est au tour de Google de bannir Fortnite

Malheureusement Epic Games n’est pas allé seulement à l’encontre des conditions d’utilisations de la boutique d’application d’Apple. En effet, le jeu Fortnite vient à son tour d’être banni du Google Play Store, et donc des smartphones Android.

Google dit lui aussi au revoir à Fortnite

Après avoir mis à jour ses moyens de paiement in-app dans la soirée de mardi, Fortnite a été gracieusement banni de la boutique d’application d’Apple. La raison est très simple, il est interdit de proposer des moyens de paiement extérieur à la boutique d’application de la pomme. En offrant une alternative  hors de l’App Store d’Apple, Epic Games allait donc à l’encontre des conditions d’utilisations de la plateforme. En plus de cela, l’entreprise proposait des tarifs avantageux afin de faire pencher la décision d’achats de V Bucks de son côté.

Vous allez me dire, pourquoi Epic Games a décidé d’aller à l’encontre des règles instaurées par Apple ? Eh bien, tous les achats d’applications ou de contenus payants présents à l’intérieur de l’une d’entre elles sont assujettis à une taxe de 30 % de la part de l’Apple Store + le fait qu’il n’est pas possible d’installer son application hors de l’App Store, ce qui empêche à l’entreprise chinoise d’outrepasser cette commission. L’idéal pour Epic Games serait donc d’avoir une alternative comme sous Android avec l’installation de son APK Fortnite hors du Google Play Store depuis son site officiel ou des boutiques d’applications tierces. 

Google bannit Fortnite Play Store

Cependant, le studio n’a pas porté cette même mise à jour des paiements uniquement sur iOS, Android y a aussi eu droit. Ainsi, il n’aura pas fallu beaucoup de temps pour que Google interdise Fortnite de son magasin d’application. La firme a ainsi déclaré que « Les développeurs qui offrent des produits au sein d’un jeu téléchargé sur Google Play ou fournissent un accès à des contenus doivent utiliser la facturation Google Play comme méthode de paiement ». 

Epic Games attaque Apple et Google en justice

A la suite de ces décisions, Epic Games a porté plainte contre Apple dans un premier temps, puis contre Google. Pour rappel, Spotify avait déjà intenté une mise en justice contre Apple concernant cette commission de 30 % sur ces abonnements. Celle-ci s’était malheureusement avérée infructueuse. Il ne reste maintenant plus qu’à patienter afin de savoir si le studio créateur de Fortnite réussira à faire bouger les choses.