Huawei : le gouvernement américain pourrait lever certaines interdictions sur les chipsets

Publicité

Dire que les 18 derniers mois ont été un peu difficiles pour Huawei serait un euphémisme. Huawei s’est vu refuser l’accès aux applications et aux services de Google par le gouvernement américain. Ils ont été également interdits de commander de nouvelles chipsets à des sociétés telles que TSMC. L’actualité de Huawei ces derniers temps concernait principalement ces restrictions. Mais les choses s’améliorent petit à petit.

, Huawei : le gouvernement américain pourrait lever certaines interdictions sur les chipsets

Une bonne nouvelle pour Huawei 

Financial Times affirme que les États-Unis pourraient bientôt permettre aux fabricants de puces de reprendre leurs relations avec Huawei. Ils ont été cependant avertis que les composants fournis ne doivent pas être utilisés pour promouvoir les activités 5G de l’entreprise.

« Le département américain du Commerce a apparemment demandé aux entreprises lors de conversations récentes que les interdictions peuvent être lever si les entreprises démontrent que leurs technologies ne prennent pas en charge la 5G. »

Selon le Financial Times, les dirigeants de deux sociétés de fabrication de puces en Asie sont optimistes quant à l’approbation de leurs demandes de licence. Le ministère du Commerce a «indiqué» que les puces pour appareils mobiles ne sont pas le problème. Ce dernier rapport intervient après que Samsung ait obtenu une licence pour fournir à l’entreprise des écrans OLED.

Publicité

Beaucoups de questions restent sans réponse

Si les licences sont approuvées, cela signifie-t-il que nous pourrions voir de nouvelles puces Kirin? Et qu’en est-il de l’autre grande restriction qui interdit à Google de travailler avec Huawei? Huawei pourrait-il encore trouver un moyen de pré-installer les services de Google sur ses nouveaux téléphones? Les réponses à ces questions et à une myriade d’autres questions sont inconnues à ce stade, mais c’est certainement une lueur d’espoir pour la société chinoise.

La restriction de s’assurer que les composants fournis ne sont pas utilisés par Huawei pour faire progresser sa technologie 5G est un sujet qui soulève quelques questions. La restriction s’applique-t-elle uniquement à l’activité réseau 5G de Huawei? Huawei pourrait-il être limité à produire uniquement des appareils 4G / LTE? Ou sera-t-il autorisé à acheter des solutions prêtes à l’emploi auprès de Qualcomm?

Publicité
Publicité