Test de JoyJoy sur Android

logo  JoyJoy JoyJoy
Radiangames
1,43 €   
Avis : 4,6/5
Play Store Amazon

Radiangames est un éditeur qui sévit à la fois sur plateformes mobiles, PC, MAC et même Xbox. Leurs réalisations ont quasiment toutes un même point commun, en tout cas sur Android : le style graphique. Celui-ci est assez dépouillé, mais néanmoins soigné et très coloré. Leur dernière sortie en date se dénomme JoyJoy et ne fait pas exception en termes d’identité visuelle.

joyjoy_01

JoyJoy est un jeu de tir qui se déroule dans une sorte d’arène fermée de forme rectangulaire. Le joueur y contrôle un petit vaisseau qui va devoir survivre contre les assauts répétés de nombreux adversaires. Il existe deux modes de jeux : « Waves » et « Challenges ». Comme son nom l’indique, le premier propose de traverser 24 vagues d’assauts ennemis. Un point de sauvegarde est réalisé toutes les 4 vagues, de sorte qu’il est possible de reprendre une partie sans recommencer depuis le départ. Le second mode propose plusieurs défis de survie pendant 4 minutes contre des assauts spécifiques et avec des armes données au départ.

Ces armes, justement, sont au nombre de six. Du tir rapide et concentré au faisceau large en passant par les missiles à tête chercheuse, les possibilités sont nombreuses et permettent de s’adapter aux différentes vagues ennemies. Dans le premier mode de jeu, on démarre avec une seule arme. Au fur et à mesure de l’avancement, on en récupère de nouvelles que l’on peut également améliorer pour un surplus de puissance. Il existe d’autres bonus à ramasser comme des points de vie, des vortex qui attirent l’ennemi en leur sein ou encore un système de boost qui tire des missiles pour vous aider.

Comme je le disais en introduction, la réalisation de JoyJoy est typique de Radiangames. Bien que le style soit minimaliste en ce qui concerne la représentation des entités, les effets spéciaux à base de particules sont nombreux et en mette littéralement plein les yeux. La bande son contribue quant à elle à maintenir un certain rythme et accompagne parfaitement l’action.

La prise en main n’est pas évidente. Le jeu propose deux sticks virtuels pour déplacer le vaisseau et pour viser. Il existe également un système de visée automatique assez efficace. Deux boutons servent à changer d’arme et activer les tirs « Ultra » qui sont des versions nettement plus puissantes de chaque arme et doivent être rechargés en ramassant les étoiles laissées par les ennemis abattus. La jouabilité est globalement assez bonne mais connait les mêmes travers que la plupart des jeux proposant des sticks virtuels : un manque de précision. Avec de la pratique néanmoins, ou si vous êtes très familier de ce genre de contrôles, on s’y fait.

La durée de vie est assez limitée. Ou pour être plus précis, le contenu est peu copieux. En réalité la durée de vie est assez bonne car le jeu est assez prenant pour qu’on y revienne régulièrement, mais les options de jeux sont trop restreintes. Les 24 vagues différentes notamment, sont trop peu nombreuses.

joyjoy_03

Conclusion :

JoyJoy est un shoot’em up bien réalisé et captivant. On s’y amuse beaucoup le temps de parcourir les différents modes de jeu. Ceux-ci sont malheureusement trop peu nombreux et on en a vite fait le tour.

D’un autre côté les niveaux de difficultés proposés viennent relever le challenge et procureront un défi corsé qui pourra retenir l’attention des joueurs assez longtemps.

Globalement c’est un très bon jeu mais qui aurait mérité un peu plus de contenu.

Note DroidSoft : 4 / 5

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.