La blague du premier avril de Google peut vous coûter votre emploi

C’est ce qui s’appelle un loupé, un gros loupé même ! Comme c’est la tradition lors d’un premier avril, Google a décidé de faire une petite blague à ses utilisateurs. Sauf que cette fois la blague s’est totalement retourné contre son créateur. L’idée partait d’une bonne et malicieuse intention pourtant. Google avait disposé à côté du bouton « Envoyez » de Gmail un autre bouton qui permettait d’envoyer au destinataire non pas le mail d’origine mais un GIF montrant un Minion laissant dédaigneusement tomber un micro d’où le terme « Mic Drop ».

Le gros soucis, c’est que la proximité des deux boutons et leur intitulé identique ont généré de nombreuses erreurs de manipulation et conduit à des situations embarrassantes, certains employés ayant envoyé par erreur à leur patron le GIF du Minion en lieu et place d’un mail tout ce qu’il y a de plus conventionnel. Certains destinataires ont très mal pris la blague et ne l’ont pas compris surtout, au point de licencier sur le champ les salariés « farceurs à l’insu de leur plein grès ». L’un de ces infortunés a même demandé à Google s’il comptait lui offrir un travail en compensation, ce qui n’aura certainement pas fait rire le service des ressources humaines de Google.

th_gmail-mic-drop-650x331

Devant ce véritable fiasco, le géant de l’internet a donc préféré retiré tout de suitele bouton malicieux, histoire d’éviter que l’affaire prenne des proportions encore plus embarrassantes. On ne peut pas être bon à tous les coups.

minion-mic-drop

, La blague du premier avril de Google peut vous coûter votre emploi
Livio Didier

Né en 1998 à Sanary, Livio Didier quitte rarement sa terre natale. Entre mer et collines, c’est via le net qu’il donne à ses activités une dimension internationale. En parallèle de sa scolarité, il développe la création de sites, d’applications et de jeux. Il n’a que 14 ans lorsqu’il signe un premier contrat de conception de site. Soucieux de démocratiser la culture, il étend sa première société Livio Informatique au domaine de la diffusion radiophonique par le web et inaugure en 2013 Radio Livio. Un an plus tard, il ouvre sa maison d’édition Livio Éditions, ayant pour mot d’ordre de favoriser l’accès au plus grand nombre. Ces trois activités conjuguées lui permettent aujourd’hui de diffuser des émissions musicales et culturelles, de proposer à moindre frais des ouvrages de qualité, de promouvoir des auteurs et même des musiciens. On ne compte plus les idées que Livio développe et les projets qu’il réalise avec l’enthousiasme tranquille qui le caractérise. Philanthrope, engagé, et sensible à tout ce qui touche le quotidien, nul doute que Livio Didier suive un parcours qui n’a pas fini de nous étonner.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.