La France réaffirme l’ouverture de son marché 5G à Huawei

Le géant constructeur chinois de l’électronique, Huawei connait depuis quelques mois une série d’exclusions des réseaux 5G de certains pays d’Europe et d’Asie de l’Ouest. La dernière en date est du Royaume-Uni qui fut qualifiée de « conspiration américaine» par le gouvernement chinois. Face aux rumeurs enflant sur des pressions mises par les Etats-Unis, Paris a réagi à travers une annonce très importante qui doit être bien comprise pour ne pas être interprétée autrement.

Le refus de la France d’exclure Huawei de son réseau de 5G

Le gouvernement Macron, par le truchement de son ministre de l’Economie, a décidé de ne pas emboîter le pas au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, à l’Italie ou encore à Singapour. L’Hexagone ne compte pas bannir Huawei de son réseau 5G, du moins pas pour le moment. Les raisons évoquées, pour justifier cette annonce, sont purement d’ordre économique. En effet les investissements en équipements réseau de Huawei seraient trop importants dans les infrastructures françaises de télécommunication. Toute exclusion brutale pourrait avoir des conséquences économiques au détriment de la France. Néanmoins, cette décision n’est pas sans mesures préventives de la part des autorités françaises.

Les dispositions sécuritaires de la France

La France opte pour l’équité et l’équilibre envers toutes les entreprises intervenant sur son territoire. Mais, prend des mesures tendant à limiter l’accès des constructeurs étrangers à son réseau 5G. En effet, les parties jugées les plus sensibles du réseau 5G français seront interdites d’accès aux équipementiers électroniques tels que Huawei. Tout de même, les autorités sécuritaires de la France demandent aux entreprises nationales de télécommunication de ne plus recourir aux équipements de Huawei. Cela éviterait qu’il n’y ait des retombées significatives sur leurs activités au cas où un bannissement de l’entreprise chinoise surviendrait dans l’avenir.