Test – realme C11 : une maxi autonomie pour un prix mini

Publicité

Le saviez-vous ? La marque realme a officiellement été créée le 4 mai 2018, lors de la Journée Nationale de la Jeunesse en Chine. Clin d’œil implicite plus que simple hasard, realme s’adresse fièrement aux millenials. Aujourd’hui, la marque lance le realme C11. Un smartphone bas de gamme est-il vraiment compatible avec les attentes d’une jeune clientèle ?

Notre avis sur le realme C11

Après un très agressif X50 5G, nous voilà rendu à tester ce realme C11. Nous avons pu l’utiliser pendant presque deux semaines, période durant laquelle le produit a été utilisé quotidiennement.

Realme C11, Test – realme C11 : une maxi autonomie pour un prix mini
En partenariat avec
Realme C11, Test – realme C11 : une maxi autonomie pour un prix mini

Realme C11

Realme C11, Test – realme C11 : une maxi autonomie pour un prix mini
Fnac Neuf 119 € Voir l'offre
Darty Neuf 119 € Voir l'offre
Rakuten Neuf 119 € Voir l'offre
Fnac Marketplace Neuf 119 € Voir l'offre
Boulanger Neuf 119 € Voir l'offre
Plus d'offres?
Rue du Commerce Neuf 119 € Voir l'offre
Amazon.fr Neuf 119.9 € Voir l'offre
Materiel.net Neuf 119.95 € Voir l'offre
Realme C11, Test – realme C11 : une maxi autonomie pour un prix mini
Produit disponible sur
Realme C11, Test – realme C11 : une maxi autonomie pour un prix mini
Realme C11, Test – realme C11 : une maxi autonomie pour un prix mini

realme C11 Mint Green Smartphone Débloqué 4G+ - (Ecran : 6,2 Pouces – 2 Go Ram – 32 Go ROM - Double Nano SIM - Android) [Version Française]

129,90 €
Voir l'offre

Disponible sur le marché depuis juillet dernier, le realme C11 est un téléphone d’entrée de gamme assumé. Pour un prix public conseillé de 120€, la fiche technique ne fait clairement pas rêver. Mais à l’usage, qu’en est-il réellement ?

Publicité

Fiche technique du realme C11

Realme C11, Test – realme C11 : une maxi autonomie pour un prix mini

13 + 2MP
Selfie 5MP

Realme C11, Test – realme C11 : une maxi autonomie pour un prix mini

6.5″

Realme C11, Test – realme C11 : une maxi autonomie pour un prix mini

720*1560

Realme C11, Test – realme C11 : une maxi autonomie pour un prix mini

IPS LCD

Realme C11, Test – realme C11 : une maxi autonomie pour un prix mini

Android 10
realmeUI 1.0

Publicité
Realme C11, Test – realme C11 : une maxi autonomie pour un prix mini

32Go + Micro-SD

Realme C11, Test – realme C11 : une maxi autonomie pour un prix mini

5 000 mAh

Realme C11, Test – realme C11 : une maxi autonomie pour un prix mini

MediaTek Helio G35

Realme C11, Test – realme C11 : une maxi autonomie pour un prix mini

2Go de RAM

Realme C11, Test – realme C11 : une maxi autonomie pour un prix mini

Face Unlock

Publicité

Fiche produit complète du realme C11

Unboxing du realme C11

La boîte n’est ici pas généreusement fournie en accessoires. Seul le strict nécessaire est là, à commencer par un câble USB vers Micro-USB accompagné de son bloc secteur permettant une recharge à 10 Watts. On y trouve aussi les notices d’utilisation dans une pochette jaune.

Realme C11, Test – realme C11 : une maxi autonomie pour un prix mini

La boîte peut sembler pauvre en contenus mais elle a le mérite de respirer la solidité et la bonne qualité. Le téléphone, lui, arrive sans coque mais possède un film de protection pré-appliqué. Prêt presse oblige, la boîte ne contient aucun kit mains-libres ou écouteurs. Mais, rassurez-vous, la version vendue dans le commerce en est bien équipé.

Design et prise en main

Pour ce qui est de la prise en main, le realme C11 a su nous surprendre. Les tranches du téléphones sont légèrement arrondis, de façon à ce qu’il tienne bien en mains sans ressentir de gêne ni de douleur sur le long terme.

En parlant de tranches, celle de droite accueille les boutons de volume ainsi que celui d’allumage. Ils sont bien placés et produisent un clic ferme et rassurant. La tranche inférieure, quant à elle, loge un jack 3.5mm et un port Micro-USB. Notez que ce dernier est monté à l’envers, avec la partie la plus large vers l’écran. Une différence anecdotique mais qui est perturbante à la première recharge. On retrouve aussi un haut-parleur mono et un micro.

Publicité

Les autres tranches restent vides, si ce n’est le tiroir SIM se trouvant dans le coin gauche supérieur. Point positif, ce dernier permet de loger deux cartes au format nano SIM simultanément avec une carte Micro-SD. L’arrière est habillé d’un module photo en « plaque de cuisson » qui n’intègre que deux capteurs : un principal de 13 MP et un capteur de profondeur de 2 MP.

Enfin, realme a fait le choix de ne pas intégrer un capteur d’empreintes mais d’utiliser un système de reconnaissance faciale via sa caméra selfie de 5 MP. Un choix que l’on peut regretter, tant cette reconnaissance est plus lente à l’usage et incompatible avec les masques et la pénombre. Cependant, elle reste sécurisée : nous n’avons pas pu la tromper avec une simple photo et l’appareil ne se déverrouille pas si vous avez les yeux fermés.

Écran

C’est la grosse surprise de ce smartphone. Loin d’être alléchant sur le papier avec sa résolution de 720*1560, il s’avère être très agréable à l’œil.

Ecran du Realme C11

Nous n’avons jamais eu à nous plaindre de cet écran. C’est une grande dalle IPS LCD qui s’adapte parfaitement à tous vos usages. Que ce soit en pleine nuit ou au soleil, la luminosité est agréable. realme propose évidemment les classiques mode sombre et confort des yeux.

La lecture de vidéos, sur YouTube notamment, se limite logiquement au 720p. Certes moins agréable et détaillé que le Full HD, les vidéos n’en restent pas moins plaisantes à regarder. Difficile d’en demander plus à ce prix-là.

Publicité

Si la taille de l’écran vous fait peur, realme a eu la bonne idée d’ajouter un mode une main qui réduit la diagonale. Pratique pour envoyer rapidement un message sans se contorsionner les doigts, par exemple.

Performances

Si vous êtes impatient, oubliez ce téléphone. Ici, il vaut mieux prendre son temps. Les applications ne s’ouvrent pas très rapidement et il n’y a aucune gestion du multitâche possible. Si vous allez plus vite que la machine, de gros freezes apparaîtront. N’utilisez ce téléphone que pour vos mails, SMS et quelques photos, sinon vous risquerez de vous arracher les cheveux.

Nous avons même eu affaire à deux sérieux problèmes. Premièrement, le téléphone n’en a pas assez sous le capot pour vous permettre de prendre une capture d’écran lorsque Spotify joue une chanson. En résulte un bon crash. Deuxièmement, et le plus embêtant : le téléphone ne semble pas compatible Chromecast. Nous avons bien pu envoyer une vidéo sur le téléviseur, mais le portable ne fonctionne pas comme télécommande. Son écran devenant noir, il est inutilisable. De plus, impossible de le déconnecter de la Chromecast, nous avons dû passer par un deuxième téléphone pour le débloquer.

Jeux

Difficile de s’imaginer le realme C11 en petite station de jeux, encore plus en connaissant ses problèmes de ralentissement. Pourtant, realme pense aux joueurs en intégrant directement l’application « Espace de jeux », sorte de tiroir d’applications pour tous vos jeux. Cet espace vous permet également de bloquer vos appels et de jongler entre trois modes de performances : compétition, équilibré et économie d’énergie.

espace de jeux realme

Nous avons ici essayé six jeux différents. Sans surprises, on peut vite oublier de gros jeux tels que Asphalt 9 ou Call of Duty. En plus d’être affichés en basse qualité, l’expérience est gâchée par de sérieux ralentissements. Nous avons bien attendu une trentaine de secondes pour que Asphalt 9 daigne se lancer. Mais, encore une fois, ces résultats étaient attendus compte tenu du prix et de la fiche technique du téléphone. Avec seulement 2 Go de RAM, nous vous conseillons de vous limiter à des petits jeux comme Candy Crush ou Subway Surf. Même Mario Kart Tour souffre de trop nombreux ralentissements. Ce realme C11 saura tout de même vous dépanner dans le bus pour une petite session rapide. Jetpack Joyride et autres petits jeux tourneront parfaitement.

Photo et vidéo

Disons le clairement, difficile de s’attendre à de très bons résultats avec un téléphone de cette tranche de prix. Mais, surprise : en plein jour, les clichés sont plus que satisfaisants. Même dans des conditions difficiles, avec un premier plan à l’ombre et l’arrière-plan au soleil, la plage dynamique est correcte. La gestion des couleurs reste fidèle à la réalité. Pour une centaine d’euros, c’est bien !

Le realme C11 intègre même des modes panorama, timelapse et pro. Sans parler du fameux mode nuit, qui s’avère par contre être plus anecdotique qu’autre chose. Les clichés ont moins de bruits, c’est sûr, mais ils sont surtout très sombre.

Des performances en photographie correctes, donc, surtout quand la lumière est présente. La partie vidéo, quant à elle, ne peut pas en dire autant.

En marchant, oubliez toute stabilisation. L’image semble venir d’un tremblement de terre. Même sans aller jusqu’à l’extrême de la prise de vidéo en pleine balade, la stabilisation ne s’en sort pas mieux dans les autres situations.

Par contre, le focus est assez bien géré. Le téléphone sait assez bien faire la mise au point — nous avons été jusqu’à essayer dans un parterre de fleurs. La qualité vidéo n’est pas très fine, la stabilisation est tremblante, mais l’image reste relativement nette grâce à la bonne gestion de l’auto-focus.

La caméra selfie est, quant à elle, plus que correcte. Elle saura être largement suffisante pour des appels en visioconférences ou des stories, à condition de ne pas utiliser le mode portrait. Ce dernier est catastrophique, du moins avec la caméra frontale. En caméra dorsale, il s’en sort assez bien.

Audio

Le téléphone possède un haut-parleur mono sur la tranche inférieur. Sans être extraordinaire pour son prix, il n’en est pas horrible pour autant. Manquant, certes, un peu de profondeur, vous n’aurez aucun mal à regarder des vidéos ou écouter rapidement un podcast.

Le deuxième haut-parleur, exclusivement réservé pour les appels, n’a jamais fait l’objet de plaintes pour nos interlocuteurs. Nous avons aussi pu passer des appels ou écouter de la musique via la prise jack. Cette dernière est assez puissante pour tous les usages.

Notons aussi la présence d’un égaliseur, fonctionnant seulement lorsqu’un casque est branché. Plusieurs profils sont disponibles, toujours pratique.

Si vous vous êtes déjà débarrassé de vos écouteurs filaires, nous avons aussi essayer la lecture de musique en Bluetooth. À la fois avec un Bose QC35 II et une paire de SoundCore Liberty Lite, nous n’avons jamais noté quelconques soucis.

Logiciel

realme possède sa propre surcouche maison, sobrement nommée realmeUI. L’interface est propre, répond parfaitement à tous vos touchers et se paie même le luxe d’intégrer de jolies animations.

Vous y trouverez toutes les fonctionnalités dont vous aurez besoin, notamment le mode une main ou le mode sombre. Attention, cependant, à ne pas vous tirer les cheveux à chaque faute de français. realmeUI ne prétend pas être champion des chiffres et des lettres, et de nombreux problèmes de traductions apparaîtront lors de votre expérience. On préférera la version anglaise.

La personnalisation est également au rendez-vous. Point très positif, realme vous laisse même le choix du moteur de recherche à la configuration du téléphone. Pratique si vous souhaitez vous éloigner un peu de Google. En plus du moteur de recherche, la configuration vous laisse faire le choix entre quatre packs d’icônes.

Le C11 est sous Android 10 et nous avons même reçu une mise à jour de realmeUI durant le test. Bonne surprise, puisque nous allions nous plaindre du correctif de sécurité vieillissant de mai 2020 avant de nous rendre compte que le patch du 5 août avait fini par être ajouté.

Par contre, on apprécie moins les applications pré-installées. Certes peu nombreuses, on retrouve tout de même des applications comme Facebook.

Connectivité

À ce prix, nous n’étions pas surpris de ne pas voir de compatibilité 5G. Le realme C11 se cantonne à la 4G. Plusieurs speedtests dans des lieux différents révèlent des débits tout à fait acceptables, égaux voir supérieurs à des résultats de téléphones plus onéreux ou même des ordinateurs.

Le téléphone est également Bluetooth 5.0. Pour le/la Wi-Fi, c’est du 802.11 b/g/n. Exit les partages de connexion en 5 GHz, donc. Exit aussi les clés USB ou cartes SD, le realme C11 n’étant pas compatible OTG.

Autonomie du realme C11

Avec une batterie de 5 000 mAh, il aurait été difficile pour realme de ne pas nous offrir une très bonne autonomie.

Nous avons pu tenir deux jours avec une utilisation atroce mêlant partage de connexion et utilisation exclusivement en 4G. Obtenir un temps d’écran de 5h38 avec une telle utilisation est impressionnant. Grosse batterie et écran peu définie, voilà le combo parfait pour une très bonne autonomie.

Avec une utilisation plus classique et moins agressive, alternant entre Wi-Fi à la maison et données mobiles en extérieur, nous avons pu tenir plus de 14 heures écran allumé… et avec encore une dizaine de % restants ! De quoi tenir deux-trois jours sans soucis.

Point un peu plus embêtant par contre, la recharge est limitée à 10W. Ainsi, pour passer de 0 à 100%, comptez un peu plus de 2h30.


Conclusion

Difficile de savoir qui est réellement la cible de ce realme C11. Les performances ne sont clairement pas compatibles avec les attentes d’un jeune adolescent ou d’un étudiant. Alors, un jeune enfant ou une personne âgée ? Votre bambin aura certainement du mal, tant le téléphone est trop grand pour des petites mains. Avec ce C11, realme semble s’éloigner de son cœur de cible que sont les jeunes. En effet, on conseillera plutôt ce produit aux personnes âgées ou, à la limite, aux seules gens cherchant un téléphone sans prétention, exclusivement réservé pour les SMS, les mails et quelques vidéos. À l’usage, difficile de recommander ce realme C11 à quiconque utilise son smartphone récurremment.

Points positifs

  • Une très bonne prise en mains
  • Bel écran, 720p peu gênant
  • Boutons solides et biens placés
  • Protection d’écran pré-installée
  • Grosse autonomie
  • Performances photos correctes pour le prix…

Points négatifs

  • … mais décevantes en basse lumière, désastreuses en vidéos
  • Prise Micro-USB
  • Problèmes de traduction de l’UI
  • Gros ralentissements
  • Multitâche inexistant
  • Incompatibilité Chromecast
Realme C11, Test – realme C11 : une maxi autonomie pour un prix mini

Realme C11, Test – realme C11 : une maxi autonomie pour un prix mini
En partenariat avec
Realme C11, Test – realme C11 : une maxi autonomie pour un prix mini

Realme C11

Realme C11, Test – realme C11 : une maxi autonomie pour un prix mini
Fnac Neuf 119 € Voir l'offre
Darty Neuf 119 € Voir l'offre
Rakuten Neuf 119 € Voir l'offre
Fnac Marketplace Neuf 119 € Voir l'offre
Boulanger Neuf 119 € Voir l'offre
Plus d'offres?
Rue du Commerce Neuf 119 € Voir l'offre
Amazon.fr Neuf 119.9 € Voir l'offre
Materiel.net Neuf 119.95 € Voir l'offre
Realme C11, Test – realme C11 : une maxi autonomie pour un prix mini
Produit disponible sur
Realme C11, Test – realme C11 : une maxi autonomie pour un prix mini
Realme C11, Test – realme C11 : une maxi autonomie pour un prix mini

realme C11 Mint Green Smartphone Débloqué 4G+ - (Ecran : 6,2 Pouces – 2 Go Ram – 32 Go ROM - Double Nano SIM - Android) [Version Française]

129,90 €
Voir l'offre

Publicité
Mattis

Étudiant en sciences de gestion, j'utilise mon temps libre entre deux cours pour écrire des articles sur DroidSoft. ✍

Publicité