Realme 9 5G, TEST : Realme 9 5G : l’entrée de gamme de la 5G

TEST : Realme 9 5G : l’entrée de gamme de la 5G

Le Realme 5G est le smartphone le moins cher qui dispose du processeur Snapdragon 695. Nous l’avons testé. Vendu à 280 € hors promotion, dans sa version 4/128, que vaut ce Realme 9 5G ?

Déballage et design : un smartphone qui tient bien en main

Le Realme 9 5G arrive dans une boîte jaune imposante et je me demande bien qu’est qu’il peut y avoir dans une si grosse boîte.

On y trouve bien sur le smartphone, mais aussi un gros bloc de charge de seulement 18W avec son câble (USB A vers USB C). Il existe des chargeurs 18 W bien plus petit sur le marché, là à la taille on dirait presque un chargeur de 60 W. Il y a également une coque en silicone transparente noire fumée d’excellente qualité. Bien que la coque soit souple elle est bien épaisse et protège parfaitement le téléphone.

J’ai la version Black Meteor avec un dos en plastique noir, tirant sur le gris-bleu selon la lumière, qui prend un peu les traces de doigts. Je la trouve sobre et jolie, presque distinguée. En tout cas malgré le dos en plastique le smartphone ne fait pas cheap. Le bloc photo carré ne dépasse que de un millimètre, le smartphone est donc stable une fois posé sur le dos.

Pris en main, le smartphone semble solide. Cette impression de solidité est renforcée par le poids du smartphone de 194 grammes. De plus malgré sa grande diagonale d’écran de 6,6 pouces, je n’ai pas du tout l’impression d’avoir une brique. Au contraire, les dimensions sont contenues, il est moins encombrant que mon Pixel 6 Pro. Je n’ai rien à redire au niveau des finitions, elles sont de qualité.

Le bouton Power est à droite du smartphone et fait également office de capteur d’empreinte. Par contre les deux boutons volumes sont placés à gauche. C’est une bonne idée. Cela évite d’appuyer sur l’un au lieu d’appuyer sur l’autre, du moins lorsqu’on y est habitué. Au-dessus des boutons volume se trouve le tiroir SIM qui peut accueillir deux cartes SIM et une carte SD.

En bas du smartphone se situe la prise jack, le port USBC et le haut parleur.

Ecran du Realme 9 5G : bon fluide et lumineux mais LCD

Le realme 9 5G dispose d’un écran de 6,6 pouces FHD+ de type LCD (c’est-à-dire rétroéclairé) et cadencé à 120 images par seconde. Un film de protection est posé dessus à la sortie d’usine.

C’est dommage de ne pas trouver un écran AMOLED, où chaque pixel s’allume et s’éteint individuellement.

Néanmoins il s’agit d’un bon écran LCD de technologie « Ultra Smooth » selon Realme. En effet, à première vue difficile de faire la différence avec un écran AMOLED ! Cela dit, comme il s’agit d’un écran LCD, il n’y a pas d’alway on display. Realme n’a pas mis non plus de LED de notification. Impossible donc de voir ses notifications sans allumer le smartphone. Là où je constate que j’ai affaire à du LCD, c’est lorsque je regarde l’écran dans le noir : la luminosité de l’écran est plus agressive pour les yeux que celle d’un écran AMOLED.

Toujours est-il que cet écran est lumineux et produit de belles couleurs. Il permet de consulter un contenu même en plein soleil, sans trop plisser les yeux. De plus, grâce au taux de rafraichissement de 120 Hz, la navigation sur est très fluide.

Cet écran s’accompagne d’un haut-parleur de bonne facture, qui délivre un son puissant et qui ne sature pas. On peut regretter l’absence de son stéréo. Mais il vaut mieux un bon haut-parleur que deux mauvais.

Logiciel du Realme 5G : très complet mais pas toujours très intuitif

Le Realme 9 G fonctionne sous Android 12, avec la surcouche maison Realme UI 3, dérivée de Color OS. Les applications se trouvent à la fois dans un tiroir par ordre alphabétique et sur l’écran, via des raccourcis écran que l’on peut regrouper par dossier ou supprimer. La navigation se fait pas geste ou par bouton, au choix.

La particularité de cette surcouche, c’est qu’elle permet beaucoup de personnalisations. On peut par exemple :

  • Transformer le bouton d’alimentation en un bouton d’appel de l’assistant google.
  • Changer la couleur des paramètres ainsi que la forme et la taille des icônes d’applications et de la police d’écriture.
  • Activer une « barre latérale intelligente ».

Cependant, il faut parfois chercher un peu et ce n’est pas toujours très intuitif. Par exemple le choix du fond d’écran ne se trouve pas dans « écran d’accueil et de verrouillage » mais dans « personnalisation ». De plus, le smartphone est livré avec un nombre impressionnant d’applications préinstallées, que l’on peut heureusement supprimer.

Enfin le moteur haptique – qui produit les sons et vibrations que l’on ressent lorsqu’on écrit – n’est pas agréable et on aura vite fait de le désactiver. Mais pour de l’entrée du milieu de gamme, on ne peut pas trop en demander.

Performances du Realme 9 5G : fluide en multitâches mais pas pour les gros jeux

Le constructeur chinois a équipé son Realme 9 5G d’un processeur sorti en 2022, le Snapdragon 695 gravé en 6 nanomètres. Il s’agit d’une puce milieu de gamme d’une grande efficacité énergétique, mais pas tellement puissante. De plus le smartphone est livré avec 4 Go de mémoire vive, ce qui n’est pas beaucoup pour un milieu de gamme en 2022. On peut réaffecter des Go de mémoire de stockage à la mémoire vive, mais cela n’impacte pas significativement les performances.

Ainsi, le smartphone est fluide en multitâches et permet de jouer à la plupart des jeux, en faisant des concessions sur les graphiques et le nombre d’images par seconde pour les plus énergivores. Je n’ai eu aucun souci pour jouer sur PUBG (application préinstallée sur le smartphone). Mais le smartphone a eu plus de mal avec Genshin Impact avec quelques lags.

Je suis obligé de préciser que l’unité de test n’avait pas encore reçu toutes les certifications. Par conséquent impossible de lancer Netflix, ou Asphalt 9 avec mon unité de test.

Photo et vidéo du Realme 9 5G : des photos détaillées et c’est tout

Matériel : le service minimum

Le bloc photo du Realme 9 5G se compose de trois capteurs, un capteur principal de 50 MPX, un capteur macro de 2 MP et un capteur pour le mode portrait de 2 MP. Il n’y a donc ni téléobjectif, ni ultra grand-angle.

Realme ne donne pas d’information sur le capteur 50 MP. Aussi, je suppose qu’il s’agit du Samsung JN1. Un capteur de 50 MPX de petite taille (1/276 pouce soit une diagonale de 0,9 centimètre) qui sert de capteur principal sur des smartphones de l’entrée du milieu de gamme comme le Redmi Note 11 ou le Realme 8i.

A l’avant le Realme 9 5G dispose d’un capteur de 16 MPX, pour les selfies.

Pour la vidéo, le smartphone ne peut filmer qu’en 720P et en 1080P.

Qualité des photos de jour : des clichés souvent ternes et surexposés mais très détaillés

Autant dire que je n’attendais pas grand-chose pour les performances photo du Realme 9 5G. Pourtant de jour, le smartphone produit des clichés détaillés. Même en regardant les clichés sur Google Photo depuis un écran d’ordinateur, je peux zoomer dans les photos sans qu’elles se désagrègent !

Néanmoins, de jour, les couleurs sont souvent ternes. De plus, les photos prises avec le soleil en face, ou d’une zone d’ombre vers une zone lumineuse, produisent facilement un ciel blanc cramé, qui va de pair avec une tendance systématique à la surexposition de la zone lumineuse. Ainsi, sous les photos ci-dessous, on voit clairement que la zone lumineuse tire vers le blanc.

Le mode portrait s’en sort pour un détourage sur des objets simples, comme cette tasse de café, mais l’application photo se fige pendant quelques secondes quand il est enclanché. Le Zoom numérique X2 est correct, mais on ne peut guère aller plus loin. Le zoom numérique maximum (X6) est inexploitable.

Enfin, le Realme 9 G offre également des selfies détaillés.

Un bon mode nuit pour un petit capteur

Il est même possible de pendre des photos en basse luminosité avec le Realme 9 5 G, à condition de passer par le mode nuit qui nécessite de rester immobile quelques secondes et de photographier une scène fixe. Oubliez les photos de soirées par contre, sans le mode nuit c’est flou.

Ainsi, ces photos ont été prises de nuit ou au crépuscule avec le mode nuit.

Un monstre d’autonomie

Avec sa grosse batterie de 5000 mA, le Realme 9 5G peut tenir facilement une journée et demie en utilisation intensive. Cela malgré un grand écran lumineux 120 Hz et grâce à son processeur peu énergivore.

Le bloc de charge de 18 W permet de recharger le smartphone en deux heures, c’est très lent.

A noter que le smartphone a une fonction de charge de nuit, qui lui permet de se recharger tout doucement pendant la nuit pour augmenter la durée de vie de la batterie.

Conclusion : vous pouvez obtenir mieux pour 300 € ou attendez que le prix baisse

Le Realme 9 5G est un bon smartphone son écran est fluide et lumineux avec un bon haut-parleur, son processeur est agile pour le multitâche. C’est le smartphone le moins cher avec le Snapdragon 695, ce dernier offre une grosse autonomie malgré la taille de la dalle et le 120 Hz.

Mais voilà, Realme a sacrifié la partie photo, l’écran AMOLED et la charge rapide pour offrir la 5G et le Snapdragon 695 à partir de 280 €. Il est difficile de le conseiller aujourd’hui à ce tarif , car il est possible de trouver un meilleur smartphone 5G avec un budget de 300 €. Notamment parmi les milieux de gamme sortis l’année dernière et que l’on retrouve maintenant régulièrement sous les 300 € , notamment le Realme GT Master Edition mais aussi le Mi 11 Lite 5G NE, le One Plus Nord CE . Tous ces smartphones ont un écran AMOLED, un meilleur appareil photo et une charge plus rapide.

En réalité, la fiche technique de ce Realme 9 5G ressemble furieusement aux smartphones premiers prix 5G sorti en 2021 : le Redmi Note 10 5G, le Realme 8 5G et le Poco M4 Pro 5G, que l’on trouve maintenant autour de 200 €, ils ont quasiment la même fiche technique que ce Realme 9 5G.

Du coup, des baisses de prix importantes ou de promotions vont certainement très vite arriver, ce smartphone sera alors une alternative crédible pour ceux pour qui la 5G est une priorité et qui ont un budget autour de 200 €.

Nos notes

  • Désign et écran 8/10
  • Logiciel 8/10
  • Performances 7/10
  • Photos et vidéos 6/10
  • Autonomie 9/10

La note du Realme 9 5G :

15 sur 20 Note Droidsoft

Pierre Fronteri
Rédacteur à Droidsoft