Test – Motorola Moto G9 Play : le meilleur du software pour 200€

Après avoir impressionné les foules avec son Razr 5G, Motorola revient sur le terrain ultra-concurrentiel des entrées de gammes avec le Moto G9 Play, l’un des derniers nés de la gamme G. Initialement considéré comme les meilleurs rapports qualité-prix, les Moto G ont pris de plein fouet la concurrence agressive des constructeurs asiatiques. Avec le G9 Play, Motorola semble revenir à ce qui faisait l’essence même de la gamme. Mais que vaut-il réellement ? Découvrons-le ensemble, dans ce test complet.

Moto G9 Play, Test – Motorola Moto G9 Play : le meilleur du software pour 200€
En partenariat avec
Moto G9 Play, Test – Motorola Moto G9 Play : le meilleur du software pour 200€

Motorola Moto G9 Play

Moto G9 Play, Test – Motorola Moto G9 Play : le meilleur du software pour 200€
Lenovo Neuf 189.99 € Voir l'offre
Cdiscount Marketplace Neuf 208.77 € Voir l'offre
Fnac Marketplace Neuf 228.37 € Voir l'offre
Moto G9 Play, Test – Motorola Moto G9 Play : le meilleur du software pour 200€
Produit disponible sur
Moto G9 Play, Test – Motorola Moto G9 Play : le meilleur du software pour 200€
Moto G9 Play, Test – Motorola Moto G9 Play : le meilleur du software pour 200€

Motorola Moto G9 Play - Smartphone Portable Débloquée 4G (Ecran : 6,3" - 64 Go - 4 Go RAM - Double Sim - Android 10.0) Sapphire Blue

193,91 €
Voir l'offre

Notre avis sur le Motorola Moto G9 Play

Difficile de vous le cacher, nous avons fortement apprécié ce Moto G9 Play. Dites vous que si nous l’avons sélectionné parmi les meilleurs smartphones à moins de 200€, ce n’est pas pour rien. Pour faire au plus court, vous ne trouvez pas meilleure expérience utilisateur dans cette gamme de prix. My UX — la surcouche maison de Motorola — est, en plus d’être légère, terriblement bien pensée avec des ajouts que l’on aimerait voir chez la concurrence. Le Moto G9 Play possède évidemment d’autres arguments solides que nous détaillerons dans les points ci-dessous.

Fiche technique

 

Moto G9 Play, Test – Motorola Moto G9 Play : le meilleur du software pour 200€

48MP
2+2MP
Selfie 8MP

Publicité
Moto G9 Play, Test – Motorola Moto G9 Play : le meilleur du software pour 200€

6.5″

Moto G9 Play, Test – Motorola Moto G9 Play : le meilleur du software pour 200€

1600*720

Moto G9 Play, Test – Motorola Moto G9 Play : le meilleur du software pour 200€

IPS LCD

Moto G9 Play, Test – Motorola Moto G9 Play : le meilleur du software pour 200€

Android 10
My UX

Moto G9 Play, Test – Motorola Moto G9 Play : le meilleur du software pour 200€

64Go

Moto G9 Play, Test – Motorola Moto G9 Play : le meilleur du software pour 200€

5000 mAh
Recharge 20W

Publicité
Moto G9 Play, Test – Motorola Moto G9 Play : le meilleur du software pour 200€

Snapdragon 662

Moto G9 Play, Test – Motorola Moto G9 Play : le meilleur du software pour 200€

4Go

Moto G9 Play, Test – Motorola Moto G9 Play : le meilleur du software pour 200€

Moto Display

Fiche produit complète du Moto G9 Play

Unboxing

Avis à tous les collectionneurs de boîtes qui nous lisent : Motorola livre ici un emballage carton souple et assez fin.

Publicité
Unboxing Moto G9 Play

Une boîte simple mais généreusement fournie, donc. On retrouve sans surprise une paire d’écouteurs filaire à la Earpods, un câble USB-A vers USB-C accompagné de son chargeur rapide 20W. C’est plutôt une bonne nouvelle de retrouver un tel chargeur fourni à ce prix-là. Motorola va même jusqu’à fournir une coque transparente pour protéger le G9 Play.

Design et prise en main

Le Motorola Moto G9 Play respire la qualité. Il est un peu grand, c’est vrai. On ressent bien les 6.5″ de l’écran mais la construction est impeccable. On tient quelque chose de solide en mains, qui pèse juste ce qu’il faut et qui ne fait absolument pas cheap.

Et comme toujours sur cette gamme de prix, on retrouve notre bonne vieille amie la prise Jack. L’USB-C est également au rendez-vous, comme évoqué précédemment. On a aussi un petit haut-parleur, malheureusement mono.

La tranche droite accueille les classiques boutons de volume et d’allumage, mais on retrouve aussi un bouton dédié à l’Assistant Google. Si vous l’utilisez souvent, bonne nouvelle pour vous. On aurait tout de même aimé avoir la possibilité de le dédié à une autre tâche, comme un déclencheur par exemple. Le G9 Play peut, par ailleurs, accueillir une carte nano-SIM ainsi qu’une carte Micro-SD. A l’arrière, on note la présence du capteur d’empreintes digitales – sur lequel est ingénieusement tatoué le logo Motorola – et le module photo.

Le Moto G9 Play est, en théorie, un téléphone à 3 capteurs photo. En réalité, les capteurs macro et de profondeur qui accompagnent le capteur principal de 48MP sont plus inutiles qu’autre chose. On a certes l’impression d’avoir un design plus moyen/haut de gamme, mais il ne sert à rien.

Publicité

Écran

D’une résolution de 720*1600, cet écran est convenable sans être particulièrement transcendant. Il ne casse pas trois pattes à un canard, comme on dit. Certains le trouveront trop grand, c’est vrai. 6.5″ n’est pas une des diagonales des plus pratiques, mais convient parfaitement pour visionner des vidéos ou scroller sur Instagram.

Moto G9 Play

Nous avons pu nous faire de longues sessions sur Netflix, regarder des vidéos sur YouTube, admirer des photos sur Instagram, etc. Le tout sans aucun soucis. On est évidemment limité au 720p mais cela reste largement acceptable sur une dalle de cette taille.

Cependant, il y a un point qui fâche un peu plus : la luminosité. Nous avons, et ce à plusieurs reprises, été agacé du manque de luminosité en plein soleil. Un détail, mais si vous êtes amené à utiliser votre smartphone en extérieur cela peut rapidement devenir embêtant.

Performances

Le Moto G9 Play est équipé du Snapdragon 662, un processeur entrée/milieu de gamme très solide. Nous n’avons jamais ressenti de gêne, de freezes ou de crash d’applications. Le G9 Play s’en sort même assez bien en jeu, comme nous le verrons plus bas. Le multitâche est présent et est efficace.

Le Moto G9 Play obtient un score de 1341 sur Geekbrench 5. C’est un score honorable, en adéquation avec l’expérience que nous avons vécue avec. Le Moto G9 Play se situe donc entre les performances d’un Xiaomi Redmi Note 7 et celles d’un Redmi Note 8 Pro.

Publicité

Cependant, nous avons été déçu par un point : le téléphone accuse de ralentissements seulement dans la situation où l’on appuie sur une notification. Il y a un délai de quelques secondes entre le moment où vous cliquez sur la notification et le moment où l’application se lance. C’est un délai court, mais suffisamment important pour semer le doute. Avez-vous vraiment cliquez sur cette notification, ou avez-vous cliquez à côté ?

Jeux

Nous avons pu essayer le dernier gros jeu à la mode : Genshin Impact. Ce free-to-play, bien qu’assez gourmand, tourne très bien sur le Moto G9 Play. Nous n’avons pas été victimes de gros ralentissements ni de crashs.

Motorola pense aux G@m3rz en intégrant l’application Gametime. Cette dernière, très pratique, permet de bloquer ses appels et notifications pendant la session mais aussi d’accéder à des raccourcis d’application. Vous avez le choix entre Twitter, Discord, Whatsapp, etc. pour vos deux raccourcis Gametime. Ici, nous avons choisi Discord pour lire ses messages tout en jouant. On aime.

Nous avons quand même réaliser un benchmark de la bête avec l’application 3DMark. Le score que nous avons obtenu est de 1838. Si nous le comparons avec d’autres appareils, nous sommes au niveau d’un Xiaomi Mi 9 Lite ou encore d’un Oppo Reno – des smartphones bien plus chers.

Photo et vidéo

Aujourd’hui, la partie photo et vidéo est le nerf de la guerre des smartphones – toutes catégories confondues. Ici, Motorola semble l’avoir bien compris en misant sur un module, en apparence, doté de 4 capteurs. En réalité, le capteur macro s’avère être inutile de part ses 2MP.

Le capteur principal de 48MP est, quant à lui, plus que satisfaisant. Des images valent bien plus que mille mots, nous vous laissons juger par vous-mêmes avec ces quelques clichés.

Le Moto G9 Play propose de nombreux modes pour mieux exprimer votre créativité, dont les classiques panorama et portrait. On appréciera la possibilité de faire des selfies en groupe, simulant un panorama avec le capteur frontal. On aimerait voir cette fonctionnalité chez plus de constructeurs.

Le mode nuit n’est pas en reste non plus, il rendra vos photos plus lumineuses et vous permettra de gagner en information et en détails.

Concernant la partie vidéo, nous avons pu l’essayer rapidement : les vidéos tournées au G9 Play sont de bonnes qualités, pouvant aller jusqu’au Full HD à 60 images par seconde. La stabilisation est un peu capricieuse parfois, mais rien de bien méchant. Les vidéos conviendront à quiconque veut immortaliser un anniversaire ou une fête entre amis.

Pour clore cette section, nous voulons faire une mention spéciale à l’application photo de Motorola que nous trouvons très pédagogue. Tout y est clairement expliqué et l’utilisateur n’est jamais perdu.

Audio

Que ce soit en filaire avec les écouteurs fournis ou en Bluetooth avec, à la fois, un Bose QC35 II et une paire de Soundcore Liberty Lite, nous n’avons jamais eu de problèmes pour écouter musiques et podcasts.

Le téléphone possède un haut-parleur, malheureusement mono pour la lecture de contenu. D’une qualité très correct, vous n’aurez aucun souci à rapidement regarder une vidéo ou écouter un podcast.

Le deuxième haut-parleur, exclusivement réservé pour les appels, n’a jamais fait l’objet de plaintes pour nos interlocuteurs.

Logiciel

Si l’on parle beaucoup des surcouches de Samsung (OneUI) ou de Xiaomi (MIUI), on a tendance a oublié la surcouche maison de Motorola sobrement nommée My UX. Et quelle erreur, quelle erreur…

My UX est terriblement bien pensée. La surcouche reprend la simplicité d’Android Stock en y ajoutant des fonctionnalités bienvenues. Ainsi, on retrouve sur le Moto G9 Play la possibilité d’utiliser son smartphone avec les gestes ; ce qui s’avère être pratique pour actionner la lampe torche, par exemple.

Et comment parler de My UX sans évoquer le Moto Display ? Ce n’est ici pas un système d’écran Always On, il ne s’allumera que lorsque vous vous approcherez du téléphone. Par contre, c’est la praticité à son paroxysme. Avec le Moto Display, vous n’avez pas seulement la possibilité de voir vos notifications d’un coup d’œil mais aussi d’interagir avec elles. Marquez vos messages comme lus, rejetez vos notifications, etc… le tout d’un claquement de doigts. C’est un énorme gain de temps et on s’évite de tenter à toutes ces distractions qui s’offrent à nous à chaque déverrouillage. On adore.

Tout ce qui fait le charme de My UX réside dans les détails. Nous avons, par exemple, été agréablement surpris par une fonctionnalité que l’on pensait réservée aux ordinateurs : le réglage du volume par applications. Ici, nous étions en train d’écouter un podcast tout en faisant des leçons sur Duolingo. Le son des leçons est trop fort ? Pas de soucis, baisser le tout en profitant de votre podcast à plein volume.

C’est ce genre de petites attentions qui font que My UX est assurément l’une des meilleures surcouches du moment, et c’est encore plus impressionnant sur un smartphone de ce prix.

Volume My UX

Connectivité

Sans surprise, le Moto G9 Play est « seulement » compatible 4G. Nous l’avons mis à l’épreuve en réalisant des speedtests dans des lieux différents. Les résultats révèlent des débits cohérents et semblables par rapport à la concurrence.

Le téléphone est également Bluetooth 5.0 et Wi-Fi 6. Bonne nouvelle aussi, la compatibilité OTG est pleinement assurée.

Autonomie

Avec une batterie de 5000 mAh, nous n’avons pas été étonné d’avoir pu tenir plus de deux jours tout en maintenant un temps d’écran de presque onze heures ! Nous avons obtenu ces résultats avec une utilisation Wi-Fi et 4G, la luminosité automatique et Bluetooth activé.

Avec une horrible utilisation 100% 4G, que ce soit seulement sur le téléphone ou en mode partage de connexion, nous avons pu aller jusqu’à un temps d’écran de 7h. Impressionnant, surtout avec autant de vidéos.

La recharge est, quant à elle, assez rapide avec le bloc fourni de 20W. Pour aller de 5 à 95%, nous avons eu besoin d’1h45.


Conclusion – Que vaut le Moto G9 Play ?

Le Motorola Moto G9 Play est une réponse solide à la concurrence féroce des téléphones mi entrées mi milieux de gammes. L’expérience utilisateur est son gros point fort, à tel point qu’on en oublie le processeur à peu moins gourmand que chez la concurrence. Dans les faits, les performances sont plutôt bonnes. Forcément, une surcouche légère, ça aide.

En conclusion, s’il ne fallait choisir qu’un seul mot pour décrire ce G9 Play, nous opterions pour « équilibre ». Tout est très bien agencé, tant dans le hard- que dans le software. Ce smartphone s’adressera à n’importe quel utilisateur ne voulant pas mettre plus de 200€ dans un smartphone, à condition de ne pas être trop regardant sur les performances vidéos ou de ne pas être un fan inconditionné de l’ultra grand angle.

Points forts

  • Software au top
  • Photos corrects pour le prix
  • Bonne construction
  • Performances satisfaisantes

Points faibles

  • Stabilisation vidéo à désirer
  • Module macro inutile
  • Écran qui manque de luminosité en plein soleil
  • Quid d’un ultra grand angle ?
Note Moto G9 Play

Moto G9 Play, Test – Motorola Moto G9 Play : le meilleur du software pour 200€
En partenariat avec
Moto G9 Play, Test – Motorola Moto G9 Play : le meilleur du software pour 200€

Motorola Moto G9 Play

Moto G9 Play, Test – Motorola Moto G9 Play : le meilleur du software pour 200€
Lenovo Neuf 189.99 € Voir l'offre
Cdiscount Marketplace Neuf 208.77 € Voir l'offre
Fnac Marketplace Neuf 228.37 € Voir l'offre
Moto G9 Play, Test – Motorola Moto G9 Play : le meilleur du software pour 200€
Produit disponible sur
Moto G9 Play, Test – Motorola Moto G9 Play : le meilleur du software pour 200€
Moto G9 Play, Test – Motorola Moto G9 Play : le meilleur du software pour 200€

Motorola Moto G9 Play - Smartphone Portable Débloquée 4G (Ecran : 6,3" - 64 Go - 4 Go RAM - Double Sim - Android 10.0) Sapphire Blue

193,91 €
Voir l'offre
Publicité
Mattis

Étudiant en sciences de gestion, j'utilise mon temps libre entre deux cours magistraux pour écrire des articles sur DroidSoft. ✍

Publicité