Les résultats de Huawei en Europe de l’Ouest sont très mauvais

Au début de l’industrie des smartphones, les entreprises chinoises comme Huawei n’avaient pas vraiment réfléchi sur le très long terme. Ils se présentaient généralement comme l’alternative moins chère aux marques comme Apple, Samsung, LG, etc. Au fil des années, cette position a progressivement changé. Nous avons vu Huawei grimper régulièrement leurs prix.

Etats-Unis-huawei-5g

Et pourtant ils étaient si bien partis

Juste au moment où Huawei et d’autres entreprises chinoises avaient toutes les chances dominer le marché, les États-Unis l’ont placé sur leur Entity list, neutralisant ainsi l’activité de l’entreprise. Les effets de cette décision sont clairement visibles sur le marché d’Europe occidentale. Les smartphones de Huawei ont vu une baisse des livraisons de près de 60%.

L’entreprise chinoise perd de plus en plus de terrain 

La société aurait vendu environ 2,5 millions de smartphones au troisième trimestre 2020, contre 6,2 millions l’année précédente. Il a également vu la part de marché de Huawei diminuer considérablement, passant de 20% à seulement 8,8%. Bien que cela ne représente que l’Europe de l’Ouest, il est probablement applicable à d’autres marchés dans lesquels la société opère. Samsung a conservé la première place sur le marché des smartphones en Europe de l’Ouest au troisième trimestre de l’année. Le géant sud-coréen de la technologie a expédié 10,3 millions de smartphones en Europe occidentale entre juillet et septembre, pour une part de marché de 35,6%.

La qualité du matériel de Huawei n’est pas à remettre en doute. Cependant, le manque d’accès aux applications et services de Google a sans aucun doute dissuadé les clients existants et les nouveaux clients d’acheter les appareils de l’entreprise. À moins que le gouvernement américain ne change d’avis, ou que Huawei réussisse à  convaincre ses clients et le reste du monde que son système d’exploitation Harmony en vaut la peine, l’avenir semble sombre pour l’entreprise.