Les services de Facebook sont « perturbés » en Birmanie

En Birmanie, les opérateurs ont coupé les accès à Facebook. Ainsi, selon l’ONG NetBlocks, les opérateurs se conforment au nouveau gouvernement armé.

Facebook-bloqué-en-Birmanie

Aujourd’hui, jeudi 4 février 2021, Facebook a annoncé que ces principaux médias sociaux (i.e. Facebook, Instagram, Messenger et WhatsApp) étaient « perturbés » en Birmanie. Un porte-porale de l’entreprise a déclaré à l’AFP (i.e. Agence France Presse) : « Nous constatons que l’accès (…) est actuellement interrompu pour certaines personnes »

Facebook, dans la tourmente à cause de sa Messagerie WhatsApp, est le média social le plus utilisé par les Birmans. Par ailleurs, ce coup d’arrêt intervient comme de l’huile sur le feu après de nombreux appels à la révolte dans le pays. En effet, l’armée a pris le contrôle du pays depuis 2 jours, le défendant comme étant « inévitable ».

NetBlocks, une ONG s’assurant de travailler pour « un avenir numérique inclusif et ouvert à tous », a lancé l’alerte hier soir sur son compte Twitter.

https://twitter.com/netblocks/status/1357103754059866113

Les statuts de réponse des serveurs affichent tous « DOWN ». Ainsi, les services de Facebook, dont WhatsApp et Instagram, sont désormais complétement coupés par les opérateurs en Birmanie. Par ailleurs, il semblerait que MPT (i.e. Myanma Posts and Telecommunications) , l’entreprise des télécommunications sous tutelle de l’État, aient effectuées les plus grosses coupures d’accès à ces serveurs.

Raphaël

Étudiant en gestion des évènements, je partage ma passion pour la tech sur Droidsoft.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.