Covid-19 : les smartphones du futur seraient capables de détecter le virus

Le Coivid-19 s’est invité, depuis plusieurs mois, dans le quotidien de tous les individus. Et après plus d’un an d’emprise sur le monde entier, la chaine de transmission de la maladie n’est toujours pas rompue. Pour aider à cela, des chercheurs travailleraient sur la conception des micro-capteurs capables de détecter la présence du SARS-COV 2 sur certaines surfaces et qui s’implémenteraient facilement dans de futurs smartphones.

, Covid-19 : les smartphones du futur seraient capables de détecter le virus

Des smartphones pour détecter le virus du Covid-19

Depuis son internationalisation en mars 2020, le coronavirus continue de faire des victimes. Et la seule mesure sure pour s’en prémunir est de s’y exposer le moins possible. C’est ce qu’ont compris des chercheurs de General Electric (une entreprise américaine), en passe de faire une invention révolutionnaire. Il s’agirait de capteurs miniatures pouvant servir de détecteurs du virus responsable de la maladie sur les surfaces telles que le verre, l’acier et autres. Cette technologie miniature s’intégrerait aisément dans des appareils mobiles tels que les smartphones. Les premiers téléphones mobiles embarquant ces capteurs pourraient voir le jour, d’ici deux ans, car une importante subvention de recherche pour la période aurait été apportée par le gouvernement américain.

Des capteurs de détection du SARS-COV 2 pour mieux lutter contre le Covid-19

Parvenir à voir le SARS-COV 2 pourrait être un atout pour éviter de s’exposer au Covid-19 et donc réduire considérablement les chances de contracter la maladie. Les capteurs, plus petits qu’un bout de doigt, auront la capacité de détecter toute présence des nanoparticules sur leurs surfaces de prédilection (acier et verre) bien d’autres, avec la même précision qu’un instrument d’analyse en laboratoire. Intégrables dans plusieurs objets connectés (montres et surtout smartphones), ils pourraient être déplacés et utilisés partout, surtout dans les lieux à hauts risques de transmissions tels que les : aéroports, kiosques, toilettes publiques, distributeurs automatiques, magasins, supermarchés.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.