Huawei a vendu la filiale Honor, c’est officiel

Publicité

Ce n’est plus un secret de polichinelle pour personne. Huawei a fini par céder sa filiale Honor. La nouvelle est devenue officielle.

Une cession de la filiale Honor

Huawei a annoncé à la face du monde la conclusion du contrat de vente de sa filiale Honor. La marque est acculée depuis un moment par des sanctions américaines. Dès lors, le groupe chinois a été obligé de se séparer de Honor. Il s’agit bien de la marque d’appareils milieu de gamme. Honor devient donc la propriété exclusive d’un consortium chinois fait de 40 entreprises. Indépendant désormais de la maison mère, la marque Honor échappe dès lors aux restrictions du gouvernement des USA. Huawei a vendu la totalité de ses actifs commerciaux Honor au géant Shenzhen Zhixin New Information Technology. Selon les dernières nouvelles, Honor serait cédé à la somme de 12,8 milliards d’euros.

Une libération des sanctions américaines

Honor n’est plus sous le coup des différentes sanctions américaines. Il est détenu par un consortium chinois. Ce dernier est constitué des firmes et des distributeurs spécialisés dans la commercialisation en ligne ainsi que de nombreuses sociétés cotées en bourse. Après une vente pareille, Huawei n’a plus aucune action de Honor. Il ne va plus participer aux activités de prise de décision ou de gestion commerciale dans la nouvelle Honor. Huawei déjà sur la liste noire a trouvé le moyen idéal pour se libérer des sanctions américaines. La marque ne pouvait plus depuis collaborer avec TSMC. Il en est de même avec les autres firmes qui se servent des technologies américaines. Le groupe chinois avait de sérieuses difficultés pour produire les chipsets Kirin. Ledit projet est depuis lors au point mort. La décision de vente a été prise afin d’assurer au fil des années sa propre survie. Honor est dans la possibilité de récupérer enfin sa licence Android auprès du géant Google.

Publicité
Publicité