Test OUYA : alors pas top ?

La console OUYA est disponible à la vente aux États-Unis depuis ce matin et des confrères ont déjà testé la première console de salon sous Android.

OUYA c’est à la base un projet Kickstarter pour une console Android à 99$ avec une manette physique et les jeux Android.

Alors que l’idée de départ est fantastique, AndroidPolice tempère littéralement notre enthousiasme dans son test OUYA paru ce soir.

Voici le résumé des points forts et des points faibles de OUYA 2013 (et oui, la console OUYA devrait être mise à niveau chaque année).

OUYA la console test android

Ouya en détail :

  • CPU/GPU: Nvidia Tegra 3 Quad-core 1.7GHz, 520MHz Nvidia GeForce ULP
  • RAM: 1 Go DDR3
  • 1 USB 2.0, 1 microUSB
  • HDMI 1.4, 1080p or 720p resolution
  • 8 GB de mémoire flash
  • Connectivité : 10/100 Ethernet, 802.11 b/g/n, Bluetooth LE 4.0
  • Taille : 75×75×82 mm
  • Poids : 300 g
  • Codecs : Hardware 1080p MPEG-4 AVC/h.264 40 Mbit/s High-Profile, VC1-AP, and DivX 5/6 video decode
  • Android 4.1 (Jelly bean) avec surcouche Ouya UI

Les points forts de OUYA :

  • Design
  • Compacité
  • L’appairage des manettes
  • Potentiel de personnalisation
  • Tous les jeux peuvent être essayés gratuitement
  • Configuration rapide
  • Interface fluide
  • Câble HDMI fourni

Les points faibles de OUYA :

  • Le trackpad de la manette est horrible (au milieu de la manette)
  • La surcouche Android « bouffe » trop d’espace disque (8 Go seulement de disponible à la base)
  • Réglages trop nombreux
  • Catalogue de jeux pauvres
  • Rendu sur grand écran moins beau que sur les smartphones et tablettes Android
  • Pas d’accès au Play Store
  • La possibilité de jouer des jeux non développés pour OUYA ne marche qu’une fois sur cent
  • La plupart des jeux rament ! (alors qu’une puce Tegra 3 est intégrée)
  • Certains jeux sont plus chers sur OUYA que sur le Play Store

Comme vous l’aurez compris avec ce test de OUYA, les principaux points faibles sont problématiques : la manette, le catalogue et l’expérience de jeu ne sont pas à la hauteur.

En gros, OUYA première édition n’est pas à acheter, mieux vaut attendre la seconde mouture ou bien un concurrent comme la Shield de Nvidia ou la Gamestick de PlayJam (à vérifier).

Un 2/5 dont 1 point pour encourager le projet OUYA version 2014.

Med

Curieux de la mobilité et de la technologie en général, j'essaie tout ce qui se fait en matière d'appareils : Android et Google bien sûr mais aussi Apple, Samsung, Amazon, Microsoft, etc. Les jeux vidéos, le développement, l'art et le design complètent le tableau.Suivez-moi sur TwitterLes autres sites : DroidSoft iPhoneSoft iPhoneTweak

9 thoughts on “Test OUYA : alors pas top ?”

  1. J’ai failli la commander sur un site anglais, j’ai changé d’avis rapidement en lisant la liste des points négatifs…
    Pas d’accès au Playstore ? C’est bien une console Android non ? ! Pour moi, ce point à lui seul enterre la console dès sa sortie.

  2. Etant backer, j’ai reçu ma Ouya il y a une semaine et je ne suis franchement pas déçu (et pas du même avis que le test :))
    Je n’ai pas remarqué de lag sur les jeux, même 3D
    L’interface est très épurées, il n’y a pas de réglages à faire (et inversement on peut bidouiller)

    Je suis aussi déçu par la bibliothèque d’applis / jeux mais la console est très jeune et je vois que les développeurs sont enthousiastes sur la Ouya (la bibliothèque grossi tous les jours)

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.