Android : Pourquoi des noms de friandises ?

À l’occasion de l’annonce du nom de Android M, des employés de Google ont livré quelques anecdotes sur les noms d’Android à Nat & Lo.

D’abord pourquoi la firme baptise t’elle les différentes versions d’Android avec des noms de friandises ? Tout est parti d’ingénieurs qui aimaient manger des friandises tout en travaillant. Un jour, l’un d’entre eux, Ryan PC Gibson, s’est dit que ce serait amusant de nommer les différentes versions avec ce qu’ils avaient l’habitude de manger. Et ils l’ont fait, ce qui était  juste une blague au début est devenu réelle et important contenu des parts de marché d’Android aujourd’hui.

Un employé dit ainsi que des personnes envoient des noms en rapport avec la lettre annoncée pour faire part de leur suggestion. On a un exemple de notre pays avec une association française de Kouglof qui leur à envoyé un gâteau !

Une association française de Kouglof nous a envoyé un gâteau. C’était touchant

Malgré le Kouglof envoyé en Californie, c’est KitKat qui a été retenu pour la lettre K.

Google prend toujours à la rigolade les appellations d’Android et les rumeurs qui les entourent… allant même jusqu’à les alimenter.

Nous aimons troller le public de temps en temps. Lors des dernières Google I/O nous avons sorti les préversions des nouveaux systèmes, sans donner le nom complet. Dave Burke (le responsable de l’ingénierie qui a la tâche de présenter le système, ndr) s’est dit « Je vais porter une montre dont le cadran va montrer plusieurs choses qui pourraient être le nom. On sait que les fans vont zoomer sur l’image et s’écrier « Oh mon Dieu, M est milk-shake » ».

Et ça marche. Plusieurs sites ont publié après la keynote des articles indiquant que Burke avait une montre avec un cadran milk-shake et que ce pourrait bien être le nom de la nouvelle version. Mais maintenant, nous sommes sûrs que ce n’est pas milk-shake mais bien Marshmallow !

Montre burk

Et vous qu’en pensez vous ?

Android, Android : Pourquoi des noms de friandises ?
Livio Didier

Né en 1998 à Sanary, Livio Didier quitte rarement sa terre natale. Entre mer et collines, c’est via le net qu’il donne à ses activités une dimension internationale. En parallèle de sa scolarité, il développe la création de sites, d’applications et de jeux. Il n’a que 14 ans lorsqu’il signe un premier contrat de conception de site. Soucieux de démocratiser la culture, il étend sa première société Livio Informatique au domaine de la diffusion radiophonique par le web et inaugure en 2013 Radio Livio. Un an plus tard, il ouvre sa maison d’édition Livio Éditions, ayant pour mot d’ordre de favoriser l’accès au plus grand nombre. Ces trois activités conjuguées lui permettent aujourd’hui de diffuser des émissions musicales et culturelles, de proposer à moindre frais des ouvrages de qualité, de promouvoir des auteurs et même des musiciens. On ne compte plus les idées que Livio développe et les projets qu’il réalise avec l’enthousiasme tranquille qui le caractérise. Philanthrope, engagé, et sensible à tout ce qui touche le quotidien, nul doute que Livio Didier suive un parcours qui n’a pas fini de nous étonner.

2 thoughts on “Android : Pourquoi des noms de friandises ?”

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.