[TEST] Sony Xperia 1 : le cinéma mobile

Sony bouge encore et le prouve avec ce téléphone, plus que ça c’est un écran de projection qu’on peut ranger dans une poche. On a l’impression que le constructeur a réuni le meilleur de son savoir faire dans un seul appareil.

Design :

Prise en main et ressenti

Le ratio 21/9 est plaisant en main, en effet la largeur est idéale et la hauteur n’est pas trop gênante lorsqu’on tiens le téléphone à une main.
Cependant il est nécessaire d’avoir de grandes mains (ce qui est mon cas) pour manipuler l’appareil.
Récemment, j’ai pu avoir un Sone Xperia XZ3 et je reviendrai souvent pendant ce test sur les différences avec celui ci.
Justement, ce qui frappe le plus lorsqu’on prend en main L’ Xperia 1 c’est sa légèreté (178g) et sa finesse sur toute l’épaisseur (8,2 mm) par rapport au XZ3, c’est un changement radical (l’XZ3 pèse 193g et est bombé).
Toutes les surfaces du téléphone sont en verre, ce qui le rend extrêmement glissant.
Je tiens aussi à préciser que la zone pour le lecteur d’empreintes est trop fine ce qui le rend inutilisable.

Le tour du téléphone

Ici, pas d’encoche mais une bordure supérieure.
Contenant la led de notification qui est multicolore.
Un appareil photo de 8 Mpx.
L’écouteur pour les appels, qui sert aussi d’haut parleur multimédia.
Un capteur de luminosité ambiante, un capteur de proximité et un capteur à effet Hall.
Un écran OLED avec un ratio de 21:9, 6,5 pouces en 4K (1644×3840), il est HDR et DCI-P3 100 %
En dessous de l’écran, point d’haut parleur ni de logo comme nous l’avait habitué Sony.
Ce n’est pas un mal, car la bordure inférieure est du coup plus fine.
Sur la tranche inférieure, nous avons le micro, le port USB de type C et le second haut parleur.
À l’arrière, il y a les appareils photos (j’y reviendrai plus tard dans le test) qui dépasse légèrement, je conseille d’installer une protection à l’arrière afin d’annihiler ce dépassement et éviter de rayer les objectifs lorsque l’on pose le téléphone.
Il y a le marquage NFC et les logos Sony et Xperia.
Sur la tranche supérieure, il y a une trappe (que l’on peut ouvrir avec un ongle) qui renferme un tiroir pour mettre deux nano sim ou une nano sim et une micro SD.
À côté de cette trappe, un deuxième micro.
Sur la tranche de droite il y a les boutons volumes (que je trouve placés trop bas), le lecteur d’empreintes digitales (que je n’ai réussi pas à utiliser convenablement), le bouton d’alimentation et le fameux bouton d’appareil photo.
Il n’y a absolument rien sur la tranche de gauche.

CARACTÉRISTIQUES

  • Dimensions 167 x 72 x 8.2 mm
  • Poids 191 g
  • Diagonale d’écran 6.5 pouces
  • Définition d’écran 3840 x 1644
  • Densité de pixels 643
  • Type d’écran OLED
  • Part de l’écran en surface 82.36 %
  • Processeur Snapdragon 855 – 2.84 GHz
  • Nombre de cœurs 8
  • GPU intégré (iGPU) Adreno 640
  • Mémoire vive (RAM) 6 Go
  • Mémoire interne 128 Go
  • Lecteur de carte mémoire
  • Capacité de la batterie 3330 mAh
  • Compatible Power delivery
  • Capteur photo arrière 12 Mpx + 12 Mpx + 12 Mpx
  • Capteur photo avant 8 Mpx
  • Captation vidéo 4K
  • Version d’OS Android 9.0 Pie
  • Connectique USB-C
  • Capteur d’empreintes digitales sur le coté
  • Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac
  • Bluetooth 5.0
  • NFC
  • Dual-sim
  • Format carte SIM Nano
  • Niveau d’exposition (DAS) 1.12 W/Kg
  • Type d’étanchéité IP65
  • Bandes de fréquence 4GB20 (800), B3 (1800), B7 (2600), B28 (700)
  • Prise Jack via adaptateur USB-C

Interface et navigation :

L’Xperia 1 a à peu près la même Interface depuis des années, un Android presque stock.
Seul le bien être numérique a été ajouté aux paramètres.
il y a la détection latérale qui propose d’avoir accès à des applications plus rapidement et au multifenêtres.
Il est possible de remplacer la sempiternelle barre de navigation par une petite barre accompagnée d’un bouton retour.
Sur l’accueil il suffit de glisser vers le bas sur toute la surface de l’écran pour faire descendre la zone de notification.
Cependant, tout n’est pas parfait sur cet acceuil.
La personnalisation à été réduite et il n’y a plus les raccourcis, les transitions entre les volets et la façon de disposer les icônes (grille)
Même la vue d’ensemble à disparue (pincer pour zoomer)
Les réglages proposent moins de fonctionnalités.
Le multitâche lui aussi a été repensé, les applications ouvertes sont affichées en longueur et sont disposées côte à côte.
On peut accéder au multifenêtre en appuyant sur l’icône de l’application et on l’a ferme en la  »jetant » vers le haut.
Ils y a des nouveaux paramètres rapides, comme le dolby atmos et les nuances de gris 

Écran :

Le ratio d’écran 21/9 est génial pour la consultation de réseaux sociaux et pour regarder des films.
Mais pas pour regarder des vidéos sur YouTube ou Twitch par exemple.
Il y a des réglages dans les paramètres pour obtenir le rendu parfait.
Les bords d’écran ne sont pas incurvés, ce qui est mieux pour protéger l’écran. Néanmoins, l’ouverture des menus  »hamburgers » des applications est moins fluide.

Sony Xperia 1, [TEST] Sony Xperia 1 : le cinéma mobile

Audio :

Malgré la présence de deux hauts parleurs de part et d’autre de l’écran, l’écoute est mauvaise.
En effet un haut parleur a été déplacé pour se retrouver sur la tranche inférieure et en plus il est deux fois plus puissant que l’autre.
La vibration dynamique est présente et personnellement j’aime bien la ressentir, elle permet de transcrire les basses qu’on n’entend pas.
Je trouve les boutons volumes trop bas, ils sont pas faciles à atteindre quand on tient le téléphone en mode paysage.

Jeu :

Tous les jeux tournent et même avec les graphismes réglés au max.La prise en main est excellente en mode portrait, hélas elle devient plus compliquée pour les jeux qui se jouent en mode paysage.
En effet à cause de la présence d’une sortie audio, il est nécessaire de tenir le téléphone bizarrement pour ne pas la boucher.
Une icône se superpose au jeu mais malheureusement on ne peut pas la faire disparaître et elle peut s’avérer gênante, elle propose :
– une gestion des capacités du processeur, une performance optimale ou une économie de batterie.
– un réglage des priorités pour libérer de la mémoire RAM, masquer les notifications, verrouiller la barre de navigation, désactiver la détection latérale et enfin désactiver l’adaptation de la luminosité.
– lancer une recherche sur Youtube ou sur le web.
– faire une capture d’écran.
– enregistrer ce qu’il se passe à l’écran.

Sony Xperia 1, [TEST] Sony Xperia 1 : le cinéma mobile

Photo

Sony Xperia 1, [TEST] Sony Xperia 1 : le cinéma mobile

Personnellement j’y connais rien en photo, tant que ça capture l’instant ça me va.
Par contre je peux dire que j’adore le fait qu’il y ait 3 objectifs à l’arrière.
J’aurais bien aimé que l’objectif du haut soit celui du grand angle car là où il est, il faut changer la prise en main de l’appareil et le bouton dédié à l’appareil photo est gênant.
Voici les caractéristiques des appareils photos données sur le site de Sony

3 Appareil photo arrière

  • Objectif principal :12 Mpx 26 mm
  • Ultra grand angle : 12 Mpx 16 mm
  • Téléobjectif : 12 Mpx 52 mm

Fonctionnalités d’appareil photo

Cinema Pro « optimisé par CineAlta » – enregistrement vidéo au format 21:9 (REC.2020)
Réglages colorimétriques prédéfinis
Look Enregistrement vidéo HDR 4K H.265 (HEVC, HLG)BIONZ XTM pour mobile
Autofocus Eye AF9Autofocus et exposition automatique (AF/AE) jusqu’à 10 IPS
Double photodiodeCapteur RVBT-IRSteadyShot™
Zoom optique x2
Zoom numérique x5
Technologie HDR (Grande gamme dynamique) pour les photos
Autofocus hybride
Générateur 3D
Effet Bokeh

Appareil photo avant de 8 Mpx

Autonomie et chargement :

J’ai eu le téléphone qu’une semaine, c’est compliqué de savoir si on a affaire à une bonne autonomie mais ça a toujours été le point faible de Sony.
Mais malgré tout, il est compatible Power Delivery et Sony fourni le chargeur dans la boîte.
On obtient jusqu’à 50 % de charge en 30 minutes grâce au chargeur PD (sigle malheureux). 
Je regrette par contre le fait qu’un téléphone tout en verre n’ai pas la recharge sans fil.

Points positifs :

La prise en main en mode portrait
L’écran de toute beauté
Les différents types d’objectifs photo
La finesse des bordures

Points négatifs :

La prise en main en mode paysage
Les hauts parleurs pas équilibrés
Le lecteur d’empreintes inutilisable
Les boutons de volume mal placés

Conclusion :

Pour conclure, je dirais que L’Xperia 1 est un bon produit malgré son prix prohibitif.
Il n’est pas parfait mais quand je tiens mon XZ3, la prise en main est devenu moins bonne.
C’est dommage que l’expérience audio et vidéo du XZ3 soit pas la même sur celui-ci.
Par contre, l’expérience photo est géniale. Le fait de changer pour un zoom sans perte de qualité ou pour un grand angle, c’est quand même très sympa.

1 comment on “[TEST] Sony Xperia 1 : le cinéma mobile”

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.