Test du Nokia 9 PureView : le meilleur d’Android pour les amateurs en photographie

Nokia existe depuis bien longtemps et est toujours là, malgré un incident en route. La marque finlandaise a fait l’erreur à l’époque de ne pas céder aux sirènes d’Android et de vouloir s’associer avec Microsoft pour windows phone. Après l’échec de ce partenariat, HMD (des anciens employés de Nokia) a récupéré la marque au géant américain pour proposer son expertise en matière de téléphonie mais cette fois avec Android. Aujourd’hui, nous nous concentrons sur le haut de gamme de Nokia et nous verrons dans ce test que ce Nokia 9 n’est pas loin de la perfection.

Caractéristiques techniques du Nokia 9 Pureview

  • Dimensions 155 x 75 x 8 mm pour 172 g
  • Écran de 5.99 pouces, 1440 x 2880, Poled qui couvre 79.99 %
  • Puce mobile Qualcomm Snapdragon 845
  • Processeur 4 x 2.8 GHz Kryo 385 Gold & 4 x 1.7 GHz Kryo 385 Silver – 2.8 GHz
  • GPU intégré (iGPU) Adreno 630
  • Mémoire vive de 6 Go et mémoire interne de 128 Go
  • Capacité de la batterie 3320 mAh
  • Capteur photo arrière 5 fois 12 Mpx
  • Capteur photo avant 20 Mpx
  • Android 9
  • Capteur d’empreintes digitales dans lécran
  • Dual-sim
  • Charge sans fil

Design

Prise en main et ressenti

Ce n’est pas du 21/9, la prise en main n’est donc pas la meilleure mais les bords de la face arrière sont incurvés et aident bien à la préhension de l’appareil. La légèreté de ce téléphone est incroyable et le fait que les appareils photos ne ressortent pas du châssis est aussi bien agréable. Et pour finir, les tranches sont légèrement arrondies et ça contribue à rendre l’expérience encore plus sympathique. On voit qu’HMD fait les choses bien et c’est de bon augure pour la suite.

Le tour du Nokia 9 Pureview

Ce Nokia n’a pas d’encoche et propose une bordure d’écran qui intègre les habituels capteurs de proximité et de luminosité qui ressortent sur notre modèle car il est bleu mais ils sont invisibles sur la version noire. À côté, nous avons l’écouteur qui ne propose pas hélas la diffusion de contenus multimédia mais j’y reviendrai dans la partie audio. Et enfin il y a l’appareil photo De 20 Mpx. En dessous, il y a l’écran amoled de 5,99 pouces en 2K. J’y reviendrai dans la partie écran et je vous conseille vivement de ne pas la rater car cette dalle est excellente. Ensuite, en dessous, nous avons une deuxième bordure qui est totalement vide. Pas de nom de la marque, pas de haut-parleur ni même de zone sensitive qui pourraient servir à la navigation. Cette bordure sert seulement à rendre un aspect symétrique à la face avant.

format 18/9, finition nokia
même en bleu devant

Sur la tranche inférieure, il y a un microphone, le port USB de type C et le haut-parleur.

une certaine symétrie
malheureusement, un haut-parleur pas très puissant

Les habituels boutons de volume et power sont bien présents ici, pas de bouton appareil photo mais Android propose d’y accéder en appuyant rapidement sur la touche power ou depuis l’écran de verrouillage, en faisant glisser l’icône caméra.

on aperçoit larrière courbé
la magnifique finition Nokia

Ici, il y a le tiroir pour les cartes sim, qu’on ouvre avec une tige d’extraction et où on peut installer 2 cartes et le second microphone.

La tranche gauche est encore une fois totalement vide, on aurait bien aimé y voir un bouton dédié à Google assistant comme on peut trouver sur d’autres téléphone de la marque.

une tranche nue, cest bien pour la prise en main au moins
c’est bien vide ici

Et enfin, à l’arrière, les 5 appareils photos, un Flash et un capteur pour la mise au point. J’y reviendrais dans la partie photo car il y a énormément de choses à dire. En dessous des appareils photos, nous avons le nom de la marque et la mention Android One. Une certification qui garantit à l’appareil un excellent suivi logiciel.

la particularité de ce téléphone
une jolie forme géométrique

Interface et navigation

Quand HMD a décidé de proposer des téléphones Nokia, il ne s’est pas attardé sur une surcouche et pour ceux qui aiment Android Stock, c’est le must. Du coup, on a l’impression de se retrouver avec un pixel de Google avec la finition Nokia. La marque a ajouté une option pour régler l’écran, une application pour gérer son appareil et une sécurité apportée au déverrouillage optique.

L’écran du Nokia 9 Pureview

Alors là, nous avons un des meilleurs écrans du marché. Un contraste infini grâce au POLED et une luminosité impressionnante. Mais c’est surtout sa résolution 2K qui fait que cette dalle est parfaite selon moi bien sûr. En plus, il n’y a pas d’encoche ou de poinçon, le visionnage est excellent.

possibilité davoir le rendu parfait
il y en a pour tous les goûts

Audio

C’est ici que le bât blesse, en effet le Nokia 9 Pureview ne propose pas de haut-parleur en façade. Et c’est dommage car il n’est pas très puissant et il est facilement obstrué lors de la prise en main, surtout lorsqu’on le téléphone pour jouer à l’horizontal. On trouve malheureux qu’il n’y ait pas de sortie sonore à la hauteur de cet écran d’exception, l’expérience multimédia aurait été magique.

Performances et jeu

À ce niveau, rien à redire, tout tourne comme une horloge. Même si le processeur date un peu, il suffit largement. Accompagnée de surcroît, de 6 go de mémoire vive et d’un processeur graphique de haute volée, tous les jeux tourneront.

La photo avec le Nokia 9 Pureview

Pour ce qui est de la partie photographie, c’est franchement super bien. Je ne m’y connais pas énormément en photo, comme je dis souvent  »tant que ça capture l’instant » mais grâce aux fonctionnalités de ce téléphone, j’ai plus le réflexe de shooter. L’interface photo souffre de quelques bugs parfois mais les résultats sont excellents.
Sur les 5 capteurs il y a en a 3 monochromes sensés capter plus de lumière et j’ai l’impression que c’est le cas car les photos en basse luminosité sont très bonnes et celles en noir et blanc aussi.
Pour un zoom sans perte de qualité, un traitement est nécessaire mais celui-ci se fait en tache de fond, on n’est pas obligé d’attendre.

Autonomie et chargement

La batterie de ce Nokia 9 Pureview n’est pas exceptionnelle malgré un écran qui consomme pas mal et HMD a préféré opté pour un accumulateur pas trop gros pour préserver la sensation agréable que procure sa légèreté. Mais là marque est consciente qu’il faut souvent passer par la case  »recharge », c’est pour cela qu’elle a intégré à son téléphone la charge rapide et à induction.

Points positifs

  • un design sublime
  • une bonne prise en main
  • un excellent écran
  • une partie photographie incroyable
  • la charge rapide et sans fil

Points négatifs

  • pas étanche
  • la partie audio en deçà
  • pas d’ultra grand angle
  • une interface photo à revoir

La note de DroidSoft :
16/20

Conclusion

Est ce que je vous conseille ce Nokia 9 Pureview ? Bien sûr, il mériterait même un bon 16 sur 20, certes ce n’est pas un monstre d’autonomie et encore on peut facilement se débrouiller avec les différentes manières de le recharger qui sont diablement efficaces. Mais pour tout le reste, c’est parfait. Un super design, une bonne prise en main, un superbe écran, une très bonne puissance. Il n’y a que la partie audio qui assombrit le tableau mais si ça n’a pas d’importance pour vous, il ne faut surtout pas hésiter à passer à la caisse. Et si vous désirez un avis différent, nos confrères de Le Café Du Geek ont aussi testé le Nokia 9 PureView. Et si vous cherchez un Smartphone pour la photo, lisez nos tests du Huawei P30 Pro ou du Google Pixel 3a.

2 thoughts on “Test du Nokia 9 PureView : le meilleur d’Android pour les amateurs en photographie”

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.