Test – realme 7i : une batterie à ne plus savoir quoi en faire

Tout juste annoncé, nous avons déjà pu mettre la main sur le realme 7i. Après avoir lancé le C11, la marque continue sa lancée des bons rapports qualité/prix avec le 7i. Sur le papier, realme promet une énorme batterie et une expérience fluide. Alors, pari réussi ? La réponse dans ce test.

realme 7i, Test – realme 7i : une batterie à ne plus savoir quoi en faire
En partenariat avec
realme 7i, Test – realme 7i : une batterie à ne plus savoir quoi en faire

Realme 7i

realme 7i, Test – realme 7i : une batterie à ne plus savoir quoi en faire
Darty Neuf 167 € Voir l'offre
Cdiscount Marketplace Neuf 219 € Voir l'offre
realme 7i, Test – realme 7i : une batterie à ne plus savoir quoi en faire
Produit disponible sur
realme 7i, Test – realme 7i : une batterie à ne plus savoir quoi en faire
realme 7i, Test – realme 7i : une batterie à ne plus savoir quoi en faire

realme 7i Telephone Portable, Triple Caméra AI de 48 MP 4G Smartphone Debloqué, Helio G85 et méga batterie de 6000mAh, Plein écran de 6,5", Charge rapide type-C de 18W - 4+64 Go, Bleu

Prise en main du realme 7i

realme 7i

Annoncé aujourd’hui, ce realme 7i débarque dans nos contrées à partir de 169€ et propose des caractéristiques alléchantes. Entre le grand écran et l’énorme batterie, nous avions hâte de voir ce que l’entrée de gamme arrive à proposer en cette fin d’année 2020.

 

realme 7i, Test – realme 7i : une batterie à ne plus savoir quoi en faire

48MP
8+2MP
Selfie 8MP


realme 7i, Test – realme 7i : une batterie à ne plus savoir quoi en faire

6.5″

realme 7i, Test – realme 7i : une batterie à ne plus savoir quoi en faire

720*1600

realme 7i, Test – realme 7i : une batterie à ne plus savoir quoi en faire

IPS LCD

realme 7i, Test – realme 7i : une batterie à ne plus savoir quoi en faire

Android 10
realmeUI 1.0

realme 7i, Test – realme 7i : une batterie à ne plus savoir quoi en faire

64Go
Extensible

realme 7i, Test – realme 7i : une batterie à ne plus savoir quoi en faire

6000 mAh
Recharge 18W

realme 7i, Test – realme 7i : une batterie à ne plus savoir quoi en faire

MediaTek Helio G85

realme 7i, Test – realme 7i : une batterie à ne plus savoir quoi en faire

4Go

realme 7i, Test – realme 7i : une batterie à ne plus savoir quoi en faire

Double-SIM

Si le design et les caractéristiques de ce realme 7i vous sont familières, c’est normal. À vrai dire, ce smartphone n’est pas tout à fait nouveau et était déjà vendu dans d’autres marchés sous le nom de Narzo 20. Toujours est-il que la prise en main est très bonne. En effet, le capteur d’empreinte digitale tombe naturellement sous le doigt. Les boutons sont facilement atteignables et les bords biseautés rendent l’utilisation confortable. Néanmoins, l’accès à la moitié supérieure de l’écran peut être compliqué avec cette grande diagonale.

En parlant de l’écran : bien que sa définition paraissent un peu faiblarde, il s’avère être agréable à l’usage. On ne fait pas face à une bouillie de pixels et cela contribue à l’autonomie déjà excellente. D’ailleurs, mention spéciale aux 560 nits qui permettent la lecture possible même en plein soleil.

realme a toujours été doué avec le design de ces produits et le 7i ne déroge pas à la règle. Même si la face avant est modeste avec son menton et son notch, la face arrière est particulièrement réussie. Le plastique, habillé d’un motif en V, a le mérite de ne pas prendre les traces de doigts. Quant au module photo, il est composé de trois capteurs. Un principal de 48MP et un ultra grand angle de 8MP. Comme souvent, les constructeurs se sentent obligés d’en rajouter et c’est sans surprise que l’on retrouve un inutile capteur macro de 2MP.

Des performances très honnêtes

Le realme 7i intègre un processeur MediaTek Helio G85. Ce dernier se rapproche d’un Snapdragon 720G et permet au 7i de ne souffrir d’aucun ralentissement. La gestion du multi-tâche est bonne, les animations sont fluides et parfois même un peu trop rapides. Pour 50€ de plus que son petit frère le C11, c’est le jour et la nuit.

Les performances en jeu ne sont pas en reste non plus. realmeUI propose d’ailleurs une application dédiée pour booster encore plus le processeur. Nous avons ainsi pu nous essayer à des sessions d’Asphalt 9. Les temps de chargement sont un peu long mais le jeu devient fluide une fois cette étape passée.

Le capteur d’empreintes digitales est, certes, au dos mais est toujours aussi efficace. On ne change pas une recette qui gagne. On regrette l’absence de puce NFC mais on apprécie la compatibilité OTG. Vous pouvez donc brancher clés USB et autres adaptateurs sur votre realme 7i. Attention cependant, le port USB-C n’est qu’en 2.0 et ne permet donc pas d’afficher du contenu sur téléviseur via HDMI. Il faudra passer par un Chromecast.

Que valent les photos du realme 7i ?

Nous l’évoquions précédemment dans ce test, le realme 7i possède trois capteurs au dos et un capteur selfie en façade. Si l’ultra grand angle et le capteur principal de 48MP sont satisfaisants, ce n’est pas le cas des deux autres.

La moins bonne plage dynamique de l’ultra grand angle et sa faible résolution n’en feront pas votre capteur fétiche, mais les clichés restent dans l’ensemble largement exploitables. Pour ce qui concerne le capteur principal, les clichés sont bons compte tenu du prix. En effet, la colorimétrie est fidèle à la réalité et le mode 48MP aide réellement à obtenir des clichés plus nets.

Les capteurs selfie et macro nous ont déçu. Le macro est toujours aussi dispensable. D’une résolution de 2MP, les clichés macro ont le mérite de bien gérer la mise au point sur le sujet. Mais la plage dynamique est inexistante et la netteté n’est globalement pas présente. Au niveau des selfies, ils sont plus que correctes en prise classique mais deviennent brouillons une fois le mode Portrait activé. Le détourage est douteux et ne gère pas bien les cheveux, au point de créer une sorte d’auréole autour de votre visage. Un bon filtre pour un cosplay de Jésus, mais peu exploitable dans d’autres circonstances.

Enfin, de nuit, les clichés sont particulièrement bons pour le prix. On gagne bien en information et la netteté est présente… à condition de rester sur le capteur principal. Quant aux autres capteurs, ils ne font pas des miracles et les photos de nuits sont à peine exploitables.

En vidéo, le realme 7i permet de filmer au maximum en 1080p à 60 images par seconde. La stabilisation n’est clairement pas très bonne mais les couleurs et l’exposition sont bien gérées. Vous ne réaliserez sans doute pas le prochain Spielberg avec le 7i mais les vidéos seront assez exploitables pour les partager sur le groupe WhatsApp de la famille.

Une autonomie en béton armée

Une batterie de 6000 mAh et une recharge semi-rapide de 18W : que demander de plus pour une autonomie de folie ? Les optimisations de realme nous avait déjà impressionnées avec le C11 et le constructeur ne déroge pas à sa réputation avec ce realme 7i. En effet, en utilisation Wi-Fi peu intensive, nous avons pu tenir entre 3 et 4 jours. Évidemment, l’autonomie baisse à mesure que la 4G est activée mais, même avec une utilisation intensive, vous pourrez tenir 2 jours sans charge. Quand arrive le moment où la batterie est vide, realme fournit un chargeur rapide 18W et permet de plus ou moins rapidement repartir sur un nouveau cycle. Comptez environ 1h15 pour passer de 0 à 100%.

Conclusion – Que vaut le realme 7i ?

realme vend avec ce 7i une très belle proposition. Les performances offertes par le MediaTek Helio G85 sont impressionnantes pour cette gamme tarifaire. Aucun ralentissement, animations fluides et bonne gestion du multi-tâche : on apprécie vraiment. L’écran n’est ni AMOLED ni 90Hz mais reste très agréable à l’œil et contribue surtout à cette autonomie en béton. Entre deux et trois jours minimum, peu importe l’utilisation, c’est un réel confort. Pour 169€, le realme 7i est une option sérieuse dans ce marché ultra-concurrentiel… mais… la marque se fait sa propre concurrence et propose le realme 7, meilleur sur tous les points, pour seulement 30€ de plus hors promotions.

Points positifs

  • Une excellente autonomie
  • Navigation fluide et confortable
  • Ecran lumineux (560 nits)
  • Bonne prise en main
  • Objectifs grand angle et ultra grand angle satisfaisants
  • Construction solide

Points négatifs

  • Le capteur macro toujours aussi dispensable
  • Un mode portrait assez brouillon
  • Pas de puce NFC
  • (Quel intérêt par rapport au realme 7 ?)
14 sur 20 Note Droidsoft

Le realme 7i est à retrouver sur le site officiel, Amazon et autres vendeurs. Le prix de vente est de 169.90€ pour une configuration 4+64Go.

realme 7i, Test – realme 7i : une batterie à ne plus savoir quoi en faire
En partenariat avec
realme 7i, Test – realme 7i : une batterie à ne plus savoir quoi en faire

Realme 7i

realme 7i, Test – realme 7i : une batterie à ne plus savoir quoi en faire
Darty Neuf 167 € Voir l'offre
Cdiscount Marketplace Neuf 219 € Voir l'offre
realme 7i, Test – realme 7i : une batterie à ne plus savoir quoi en faire
Produit disponible sur
realme 7i, Test – realme 7i : une batterie à ne plus savoir quoi en faire
realme 7i, Test – realme 7i : une batterie à ne plus savoir quoi en faire

realme 7i Telephone Portable, Triple Caméra AI de 48 MP 4G Smartphone Debloqué, Helio G85 et méga batterie de 6000mAh, Plein écran de 6,5", Charge rapide type-C de 18W - 4+64 Go, Bleu

Mattis

Étudiant en Systèmes d'Information, j'utilise mon temps libre entre deux cours pour écrire des articles sur DroidSoft.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.